Les insolites d’EducPros. Le jardin botanique alpin de l’université Joseph-Fourier

Joseph Dauce
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Avec les insolites d’EducPros, partez à la découverte du patrimoine des établissements d’enseignement supérieur français. Cette semaine, le jardin botanique alpin du Lautaret de l’université Grenoble 1 Joseph-Fourier.

Un paysage qui laisse coi : les glaciers de la Meije, les pics effilés,  les parterres couverts de fleurs (près de 2.000 espèces des Alpes et des montagnes du monde y sont présentes)… Serge Aubert, directeur du Jardin botanique alpin du Lautaret et professeur à l’université de Grenoble, s’en amuse : «un pan d’université à 2.000 mètres d’altitude, ce n’est vraiment pas commun !»

 Ce jardin botanique, créé en 1899 par le professeur Jean-Paul Lachmann, s’étend sur près de deux hectares. Il est l’un des plus vieux d’Europe et dépend de l’université Joseph-Fourier ainsi que du CNRS. Labellisé à plusieurs reprises : «Jardins botaniques de France et des Pays francophones », «Conservatoire des collections végétales spécialisées », «Jardin remarquable», sa réputation n’est plus à faire.

Un havre de recherche

L’une des spécificités du jardin du Lautaret est la conciliation établie entre l’accueil du public (environ 20.000 visiteurs chaque année) et la recherche sur les plantes alpines (notamment leur adaptation aux conditions extrêmes de la haute altitude).

Véritable centre de recherche, le jardin comprend un chalet-laboratoire ainsi qu’une plate-forme expérimentale. Les professeurs-chercheurs travaillant dans les laboratoires du Lautaret concentrent leur attention autour de trois thématiques : la biochimie et la physiologie métabolique des plantes alpines, l’écologie évolutive et l’écologie fonctionnelle. Les nombreuses parutions universitaires contribuent d’ailleurs au rayonnement du lieu.

Autre originalité notable : les étudiants de l’université Joseph-Fourier organisent des visites guidées. Un tour d’une heure et demie afin d’améliorer les connaissances du jardin, de son histoire et de son environnement alpin.

Crédits Photo : © S. Aubert/SAJF.


Joseph Dauce | Publié le