Newsletter

Bac 2018 : 36.000 candidats de plus qu'en 2017, pour 19.000 places créées dans le supérieur

Erwin Canard
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Une épreuve du bac // © Drivepix- Fotolia
Au total, ce sont plus de 753.000 candidats qui vont tenter d'obtenir le bac.
INFOGRAPHIE. La session du baccalauréat 2018 est celle d'un record : jamais il n'y a eu autant de candidats. Ils seront plus de 753.000 à tenter d’obtenir le diplôme. Dans le même temps, seules 19.700 places ont, pour l'instant, été créées dans l'enseignement supérieur pour la rentrée.

Du jamais-vu. Jean-Marc Huart, directeur général de l'enseignement scolaire (Dgesco), l'a annoncé mercredi 13 juin : le nombre de candidats qui vont tenter d'obtenir le baccalauréat cette année constitue un record. Ils sont 753.148. Ce chiffre est en hausse de 5 % par rapport à 2017, ce qui correspond à 36.258 candidats supplémentaires. Cette augmentation s'explique, selon le Dgesco, par le baby-boom de l'an 2000 et une élévation du taux d'accès au baccalauréat.

D'autres places devraient être créées d'ici à la rentrée

Le bac technologique connaît la hausse la plus importante puisqu'elle dépasse les 10 % avec 15.000 candidats de plus en un an (au total près de 155.000 candidats). En volume, l'augmentation la plus importante est pour le bac général puisque 23.000 candidats de plus qu'en 2017 vont tenter de l'obtenir. En revanche, il y a près de 2.000 candidats de moins au bac professionnel.

Les quelque 36.000 candidats supplémentaires sont tous susceptibles de poursuivre leurs études dans l'enseignement supérieur. Or, pour l'heure, seules 19.700 places supplémentaires ont été créées pour la rentrée 2018 dans le supérieur. Le ministère de l'Enseignement supérieur confirme cependant que de nouvelles créations devraient être annoncées dans les prochaines semaines. Néanmoins, les places créées correspondent aux souhaits – estimés – d'orientation de ces candidats supplémentaires.

Ainsi, des places ont été ouvertes en BTS pour accueillir notamment les bacs technologiques, qui s'y orientent en masse. Les filières Staps et Paces ont elles aussi vu de nouvelles places s'ouvrir, en vue notamment d'une arrivée de bacheliers S plus importante qu'en 2017, et beaucoup sont intéressés par ces voies. En revanche, pas de nouvelles places pour les licences scientifiques et les DUT, qui eux aussi accueillent pourtant de nombreux bacheliers scientifiques. Pour absorber une partie des bacheliers ES supplémentaires par rapport à 2017, le ministère de l'Enseignement supérieur a ouvert notamment des places en licences de droit, d'éco-gestion et de sciences humaines et sociales.

Toutefois, au total, ce sont bien plus de 15.000 places dans le supérieur qui manquent actuellement pour accueillir tous les bacheliers supplémentaires de 2018.


Erwin Canard | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires