Les recruteurs ne valorisent pas l'engagement bénévole


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Dans leurs pratiques de recrutement, les entreprises tendent à ne pas valoriser les expériences de bénévolat, voire à pénaliser les candidats ayant eu des expériences de ce type. Tel est le résultat d'une campagne de testing sur CV réalisée par une équipe de chercheurs du GEODE (Groupe d’évaluation des origines des discriminations à l’embauche) et présentée par l’AFEV à l'occasion d'un état des lieux sur les enjeux de l'engagement étudiant

Un effet bénévolat peu probant, voir contre-productif
“Le fait d’être engagé dans une activité bénévole n’augmente pas les chances d’être invité à un entretien d’embauche par un recruteur, souligne Yannick L’Horty, chercheur associé au CEE (Centre d’études de l’emploi). Et ceci quels que soient le secteur et le type d’engagement bénévole. Pire : “Sur certains postes, un engagement bénévole peut parfois desservir. Comme si certaines entreprises craignaient que le candidat ne se consacre pas pleinement à son poste et soit trop dispersé”, note ce chercheur. D'où la nécessité d'améliorer l'information des entreprises sur les impacts positifs du bénévolat. Un chantier très attendu pour l'année 2011 qui a été proclamée “année européenne du bénévolat et du volontariat”.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires