Les salaires des professeurs américains touchés par la crise


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les professeurs américains n'ont pas échappé à la crise financière. Sur la période 2009-2010, tandis que le salaire médian est resté stable, plus d'un tiers des professeurs ont connu une diminution de salaire. Retour sur la situation du corps enseignant américain dans l'enseignement supérieur, vue de l'ambassade de France à Washington. Un billet signé Isabelle Schöninger.

Le College and university professional association for human resources (CUPA-HR)(1) a récemment publié un rapport sur le corps enseignant du supérieur. Ce rapport est basé sur les données récoltées auprès de plus de 215 000 professeurs et 4 000 chercheurs sur la période allant de septembre 2009 à janvier 2010. Les résultats portent sur 822 établissements dont 502 institutions privées et 320 institutions publiques. Les chiffres sont donnés en valeur absolue, non corrigée de l'inflation.

Un tiers des professeurs ont connu une diminution de salaire (2009-2010)

Selon ce rapport, le salaire médian est resté stable sur la période 2009-2010 contre une progression de 3,7 % en 2008-2009 et 4 % en 2007-2008, tandis que plus d'un tiers des professeurs a connu une diminution de salaire pendant cette période. Le pourcentage des membres des personnels enseignant ne recevant aucune augmentation de salaire atteint 21,2 %, tandis que 32,6 % ont connu une diminution absolue, de 3 % en moyenne. Les personnels des institutions privées octroyant des doctorats furent les seuls à connaître une augmentation de leur salaire (+ 1,7 %).

Des écarts de salaire importants entre disciplines

D'autre part, ce rapport rappelle qu'il existe des différences significatives de salaire selon les disciplines, réalité souvent mal connue en Europe. Les disciplines avec les meilleurs salaires médians sont : droit, business/gestion et ingénierie. A titre d'exemple, un professeur assistant dans l'une de ces trois disciplines recevra un salaire annuel compris entre $75.000 et $86.000. Les disciplines dans lesquelles les salaires des professeurs assistants sont les plus bas (entre $51.000 et $52.000) sont : langue et littérature (anglaise), histoire ainsi que Arts visuel et du spectacle.

Seul motif de consolation, l'inflation ayant été légèrement négative pendant l'année (tout en sachant que l'inflation est un indicateur très imparfait de l'évolution du coût de la vie), ceux dont les salaires n'ont pas changé auront connu de fait une légère amélioration de leur pouvoir d'achat. Selon Andy Brantley, président de CUPA-HR, "nous étions tous conscients que la situation économique aurait un impact sur l'enseignement supérieur mais constater qu'un tiers des enseignants avaient cette année vu leurs salaires baisser constitue une réelle surprise".

(1) CUPA-HR a été fondé en 1946 et rassemble une grande partie des institutions américaines d'enseignement supérieur. Sa mission consiste à assurer un travail de veille et de proposition au service de la compétitivité des établissements d'enseignement supérieur.

Voir tous les bulletins électroniques sur les Etats-Unis

Sources :
- "Salaries feel for 32,6% of faculty", Inside Higher Ed, Scott Jaschik, 08 mars 2010 : http://www.insidehighered.com/news/2010/03/08/facsalaries
- "One Third of Faculty Members See Dip in Their Salaries", The Chronicle of Higher Education, Jill Laster, 08 mars 2010.
- Site web de CUPA-HR : http://www.cupahr.org/index.aspx


| Publié le