Newsletter

Twitter : quand les universitaires se moquent d'eux-mêmes

Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Place à l'ironie et à la légèreté. Avec le hashtag "#LesDessousDeLUniversité", les universitaires se sont moqués d'eux-mêmes sur Twitter, le 26 février 2015. Résultat : près de 1.000 tweets et RT ont été publiés en moins d'une journée.

Le ton est ironique, grinçant, cynique... "C'est un campus à l'américaine = C'est un campus au milieu de nulle part où il faut une voiture" ; "Vous aurez une semaine de révision avant les partiels = Vous aurez une semaine de rattrapage des cours en retard" ; "Il faudrait organiser un colloque sur cette question = Ça fait longtemps que je n'ai pas vu les copains"...

La communauté universitaire s'est moquée des codes du milieu sur Twitter, le 26 février 2015, en publiant des traductions humoristiques des phrases habituelles employées dans l'enseignement et la recherche avec le hashtag #LesDessousDeLUniversite.

"Si ça vous a fait rire, c'est le principal ! ", résume Jean-Baptiste Thierry. Le maître de conférences en droit privé de l'université de Lorraine est à l'origine du mot clé que se sont appropriés les “twittos”. Près de 1.000 tweets et retweets avaient été partagés en fin de journée à ce sujet.

L'enseignant-chercheur a lancé un tweet comme les juristes l'avaient fait quelques jours auparavant sur le réseau social pour tourner en dérision le milieu judiciaire.

Université - twitter - Les Dessous de l'université - février 2015

"Plutôt que de râler sur la énième complication administrative que l'on peut rencontrer dans son quotidien, j'ai voulu prendre ça avec humour. Parce qu'au fond, on n'est pas mécontent de travailler à l'université", sourit-il. Outre le quotidien des enseignants-chercheurs, c'est aussi celui des doctorants ou des étudiants qui a été raillé par les internautes.

Université - twitter - Les Dessous de l'université - février 2015

Université - twitter - Les Dessous de l'université - février 2015


Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires