Newsletter

Licence : qui réussit, qui échoue ?

Philippe Mandry
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris 4 Sorbonne - Clignancourt - Pré-rentrée - Licence 1 Histoire © E.Vaillant-C.Stromboni sept2013
43,9% des étudiantes et 33,7% des étudiants obtiennent leur licence.
INFOGRAPHIE. La réussite en licence ne dépend pas que de l'investissement personnel. Âge, sexe et série du bac ont une influence déterminante. Avec une première année particulièrement difficile.

Seuls 28% des étudiants inscrits en première année de licence en 2010 ont obtenu leur diplôme en trois ans. D'après les derniers chiffres du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, ce taux atteint près de 40% sur une durée cumulée de quatre ans, en prenant donc un an de plus que la durée "normale".

Pour la plupart, l'étape la plus difficile est la première année. Quelque 40% des étudiants inscrits pour la première fois en L1 en 2013-2014 sont passés en L2 (ou à un niveau équivalent) au bout d'un an. Mais la série du bac, l'âge et le sexe jouent un rôle déterminant.


La réussite en quatre ans révèle globalement les mêmes écarts entre les catégories. Au fil des années de licence, les différences selon l'origine sociale s'atténuent légèrement.

En revanche, celles entre les élèves ayant redoublé deux fois et les autres augmentent. Enfin, l'avance des bacheliers S sur les bacheliers ES disparaît, alors que le retard des bacs techno et des bacs pro reste stable.


Philippe Mandry | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
joris.

je constate que le ministère redécouvre la gravité chaque année ! pas la peine de payer une armée de fonctionnaires pour nous dire qu'il vaut mieux être jeune, riche et bien portant que pauvre, vieux et malade ! invraisemblable il eût aussi été sympa de l'établir par discipline