Newsletter

Loi Travail. Les universités Rennes 2 et Toulouse Jean-Jaurès fermées jusqu'à lundi 11 avril

Sylvie Lecherbonnier, Guillaume Le Néouanic
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'université Rennes 2 bloquée sera finalement fermée sur décision de son président jusqu'au 9 avril et les vacances de printemps.
Votée en assemblée générale le 6 avril, la décision de bloquer Rennes 2 a poussé son président à fermer l'établissement jusqu'au 9 avril, date du début des vacances de printemps. // ©  Guillaume Le Néouanic
Les blocages des campus par les étudiants mobilisés contre le projet de loi El Khomri ont poussé les présidents des universités Rennes 2 et Toulouse-Jean-Jaurès à fermer pour le week-end. Une nouvelle manifestation est prévue samedi 9 avril.

Jeudi 7 avril 2016, les étudiants de Rennes 2 ont trouvé portes closes sur les campus de Villejean et de la Harpe. Tôt le matin, toutes les entrées des bâtiments avaient été barricadées par des opposants à la loi Travail. Voté en assemblée générale la veille, le blocage de la fac a poussé le président, Olivier David, à fermer l'université jusqu'au samedi 9 avril, jour de début des vacances de printemps.

"Nous avons eu un contact permanent avec les représentants étudiants, ce qui nous a permis de maintenir un fonctionnement normal de l'université. Mais le dialogue a été rompu en début de semaine. Je n'avais pas d'autre choix que de fermer, pour des raisons de sécurité", a fait savoir Olivier David.

À l'autre bout de la France, même situation, même décision. Dans la Dépêche du Midi, le président de l'université Toulouse-Jean-Jaurès, Jean-Michel Minovez, assure que les assemblées générales et les débats anti-loi El Khomri ne sont pas de nature à avoir influencé de telles mesures de fermeture. Mais il avoue craindre "les débordements" : "il y a une cinquantaine de personnes violentes (étudiants et personnes venues de l'extérieur) qui ont pour objectif de casser."

Selon le Code de l'éducation, la décision de fermer ou non l'université appartient au président de l'établissement qui est garant de la sécurité des biens et des personnes.

Une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail est prévue samedi 9 avril 2016 dans toute la France. Après avoir consulté les organisations lycéennes et étudiantes dans la semaine du 4 avril, le Premier ministre devrait faire des annonces à partir du 11 avril. 


Sylvie Lecherbonnier, Guillaume Le Néouanic | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires