Newsletter

Loi Travail : lycéens et étudiants plus discrets dans les cortèges

Sarah Hamdi
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Loi Travail : lycéens et étudiants plus discrets dans les cortèges
À Bordeaux et dans toute la France, les syndicats de salariés, rejoints par l'Unef, l'UNL, la Fidl et Solidaires, avaient appelé à manifester ce 12 mai 2016. // ©  Sebastien Ortola / R.E.A
Après le recours à l'article 49.3, de nouveaux rassemblements se sont déroulés dans toute la France contre la loi Travail, ce mardi 12 mai 2016. Dans la rue, la jeunesse est moins visible, alors que le climat est de plus en plus tendu.

Première manifestation contre la loi Travail depuis le recours à l'article 49.3. Les syndicats de salariés, rejoints par l'Unef, l'UNL, la Fidl et Solidaires, ont appelé à manifester, ce jeudi 12 mai 2016. À Paris, entre 11.500 et 12.500 personnes ont battu le pavé, selon les chiffres donnés par la préfecture de Police.

Alors que le bac approche et que la période des partiels bat son plein, lycéens et étudiants sont moins présents dans les cortèges. Les contraintes du calendrier scolaire rivalisent avec celui de la contestation contre le projet de loi. L'Unef n'a d'ailleurs pas communiqué de chiffres, car il ne s'agissait "pas d'une manifestation de jeunes".

Du côté des lycées, le SNPDEN-Unsa comptabilisait en fin de matinée quatre lycées bloqués à Paris. Des blocages a priori tous levés à la mi-journée, selon le rectorat de Paris. 

Ces rassemblements du 12 mai ont été marqués par plusieurs affrontements entre manifestants et CRS. Malgré cette tension croissante, deux autres manifestations sont d'ores et déjà prévues les 17 et 19 mai 2016.


Sarah Hamdi | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires