Newsletter

L’UTT noue des alliances stratégiques avec l’ESIEA et l’EPF

Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami

L’UTT (Université de technologie de Troyes) s’est lancée dans une politique d’alliances, en parallèle du réseau des UT. Elle vient de signer des conventions de partenariat avec deux écoles privées, l’ESIEA (Ecole supérieure d'informatique électronique automatique) et l’EPF (Ecole d'ingénieurs généralistes). A terme, ces deux établissements pourraient devenir des écoles rattachées de l’UTT. Une démarche administrative qui leur permettrait d’engager une contractualisation avec l’Etat.

« Les logiques de campus et de grands sites ne nous favorisent pas »

« Ces alliances donnent la possibilité à l’ESIEA et à l’EPF de développer leur recherche et renforcent la visibilité de l’UTT, analyse Christian Lerminiaux, le président de cette université. Dans cinq ans, le paysage aura changé. Les logiques de campus et de grands sites ne nous favorisent pas. Il nous faut donc trouver d’autres solutions pour être reconnu comme un acteur incontournable de l’enseignement supérieur. »

Pas question de toucher aux marques

Echanges d’étudiants et d’enseignants-chercheurs, développement de projets de recherche conjoints ou de doubles diplômes, accès de l’ESIEA et de l’EPF à l’école doctorale de l’UTT… Ces partenariats couvrent plusieurs champs. Avec un axe plus particulier sur la sécurité des systèmes d’information dans la convention avec l’ESIEA. En revanche, pas question de toucher aux marques des trois établissements ou à leurs modes de recrutement. Pas de déménagement dans les cartons non plus. Christian Lerminiaux l’assure : « nous n’y aurions aucun intérêt. »


Sylvie Lecherbonnier | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires