Lutte contre l'échec scolaire et politique urbaine : la tribune de l'Institut Montaigne


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Dans la lignée de ses travaux sur la société française, l’Institut Montaigne a mené en 2011 une grande enquête, dirigée par Gilles Kepel, intitulée «Banlieue de la République» sur le territoire où ont éclaté les émeutes de 2005 : la communauté d’agglomération de Clichy-sous-Bois/Montfermeil (93). Ces deux villes ont bénéficié du plus important plan de rénovation urbaine de France, d’un montant de près de 600 millions d’euros, mais doivent faire face à un fort taux de chômage, notamment des jeunes.

Adoptant une démarche transversale, cette enquête s’intéresse à l’ensemble des dimensions qui permettent de «faire société» : le logement et la rénovation urbaine, l’éducation, l’emploi, la sécurité, ainsi que les questions politiques et religieuses. Cette approche pluridisciplinaire montre en quoi les trajectoires sociales, notamment scolaires, influent sur les comportements politiques et religieux des habitants de ces quartiers populaires.

Lire la suite de la tribune de l'Institut Montaigne dans notre rubrique Les grands débats d'EducPros


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires