Media School Group, professionnels du faire-savoir

Céline Manceau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Media School compte trois écoles dans le journalisme, la communication et internet
Media School compte trois écoles dans le journalisme, la communication et internet // ©  PlainPicture / Matt Burgess
Le fil rouge de Media School Group ? Le journalisme, la communication et le digital. Le groupe ne compte que trois écoles mais on les retrouve implantées dans quatre pays en Europe, et une ouverture à Shangai est prévue en 2016. D’ici à dix ans, le groupe veut devenir un référent dans ses trois domaines d’expertise. Nouveau volet de notre cartographie de l'été sur l'enseignement supérieur privé.

La dernière campagne de pub de Media School Group a été orchestrée par le major de promo 2014 de l'école de communication du groupe : l'ECS. Lancée fin 2014, elle reposait sur la création d'un slogan avec hashtag : #cestcomme, l'idée étant que des étudiants du groupe, dont une vingtaine ont été shootés pour des affiches, investissent les réseaux sociaux pour parler de leur formation. Exemple : "être à l'ECS #cestcomme conquérir son avenir".

Trois domaines, trois écoles

Communiquer fait partie de l'ADN de Media School Group, baptisé ainsi en 2008, mais fondé en 2002. À l'époque, Franck Papazian, après 14 ans d'expérience professionnelle dans le milieu des communicants, rachète deux écoles créées dans les années 1980, qui deviendront l'ECS et l'IEJ. L'entrepreneur, qui détient 67% des parts de son entreprise, se définit comme un homme d'affaires passionné par la communication et le digital. "Notre cohérence, c'est l'axe journalisme, communication, Internet. Des univers que je connais très bien, dans lesquels j'ai beaucoup de contacts et qui me passionnent", souligne-t-il.

Trois univers qui ont donné naissance... à trois écoles (Supdeweb étant la dernière née, en 2012) au sein desquelles les étudiants peuvent construire leur cursus à la carte : en changeant d'établissement après la première année, en préparant un double diplôme entre deux écoles du groupe, en suivant une partie de leurs études sur les campus à l'étranger (Bruxelles, Londres et Barcelone), en suivant les deux dernières années en contrat de professionnalisation (le groupe compte 25% d'apprentis).

Passer à 3.000 étudiants dans cinq ans

D'ici cinq à dix ans, Franck Papazian entend imposer son groupe "comme référent et expert dans les trois domaines". Un objectif qui passe par le déploiement des écoles dans et hors de l'Hexagone. Media School Group annonce son arrivée à Shanghai pour 2016. En France, le groupe veut être présent au-delà de Paris, Marseille, Toulouse et Strasbourg. "La stratégie est de cibler les villes où la population étudiante est conséquente mais où l'offre de formation n'est pas déjà surchargée – donc pas à Lyon, par exemple – pour conserver un leadership", explique Franck Papazian. Dès la rentrée 2015, il installe l'ECS et Supdeweb à Nice.

Pour avoir les moyens de ses ambitions, Media School Group va augmenter le nombre d'étudiants, qui devra passer, dans les cinq ans, de 2.200 à 3.000. "Il n'y a pas de problème d'employabilité pour nos diplômés qui, quelle que soit l'école dont ils sortent, peuvent travailler dans le Web", assure Franck Papazian.

D'autres ressources pourraient provenir de la formation continue jusqu'à présent embryonnaire. En 2013, Media School Group a d'une part racheté l'IMM (Institut Multi-Médias), spécialisé et reconnu dans la formation professionnelle dans le secteur des médias, et d'autre part créé une filiale – MediaSchool Executive Education – afin de proposer des formations sur mesure aux cadres. Un coup double, pour s'imposer rapidement comme une référence sur l'autre marché de la formation.


Céline Manceau | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires