Newsletter

Mooc et réalité virtuelle : la revue de presse made in USA

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'innovation made in USA
L'innovation made in USA

REVUE DE PRESSE ÉTATS-UNIS. Les Mooc vont vers toujours plus de reconnaissance académique, l’avenir des bibliothèques universitaires à l’heure du numérique et la VR (virtual reality ou réalité virtuelle) dans l'enseignement supérieur à l'étude à l’université du Maryland.

Une université transforme les Mooc en crédits

Elles sont encore rares, les universités américaines qui attribuent des crédits universitaires en échange de la validation d'un Mooc. Ce petit club vient de s'agrandir. Charter Oak State College, une université publique du Connecticut qui propose des programmes de Bachelors en ligne, a annoncé qu'elle attribuerait des crédits pour deux Mooc (en informatique) proposés par le MIT et Berkeley sur la plateforme EdX.

L'université compte ajouter de nouveaux cours à cette liste dans les mois qui viennent. Charter Oak voit là une manière d'inciter les étudiants à s'inscrire dans son établissement, en éliminant diverses barrières à l'entrée (frais d'inscriptions, dossiers de candidatures etc.), et en permettant aux élèves de ne payer pour leurs crédits qu'une fois leur Mooc validé.

À lire sur Education Dive

Quand les bibliothèques fusionnent avec les services IT

Alors que les bibliothèques universitaires évoluent vers une dématérialisation quasi complète de leurs ressources, Hamilton College, une petite université d'élite de l'État de New York, a pris les devants. L'établissement a décidé, comme quelques autres petites universités aux États-Unis, de fusionner sa bibliothèque avec ses services informatiques.

Une manière de réduire certains coûts et de créer des synergies intéressantes en matière de formation des étudiants, de gestion des bases de données, de recherche et d'innovation, raconte Inside Higher Ed. Cette fusion est aussi un atout dans le cadre du positionnement de l'université, en pointe sur les "digital humanities".

À lire sur Inside Higher Ed

L'Université du Maryland, à la pointe de la réalité virtuelle

À quoi pourront servir les technologies de réalité virtuelle (virtual reality ou VR) dans l'enseignement supérieur ? C'est l'un des axes de recherche de l'université du Maryland, à la pointe sur ce sujet depuis qu'elle a reçu l'année dernière un don de 31 millions de dollars de Brendan Iribe, le fondateur du casque de réalité virtuelle Oculus Rift (racheté par Facebook), qui avait étudié une année dans cet établissement.

Ainsi, des chercheurs de l'université du Maryland planchent sur des manières d'enseigner avec ces casques de réalité virtuelle, afin de recréer des expériences immersives de classe, et des manières inédites de communiquer et d'apprendre à distance. Ces chercheurs étudient aussi les potentielles applications de la VR dans d'autres champs, en particulier celui de la médecine.

À lire sur le Chronicle of Higher Education


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires