Newsletter

New York Connection (2/5). Les chercheurs font la tournée des bars

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La première édition de Raising the Bar à New York en avril 2014... ou comment populariser le savoir universitaire
La première édition de Raising the Bar à New York en avril 2014... ou comment populariser le savoir universitaire // ©  raisingthebar

Pour la génération Y, la salle de classe est-elle dépassée ? L'apprentissage n'est-il pas plus facile dans des lieux plus conviviaux, plus insolites ? C'est cette réflexion qui a amené un petit groupe d'étudiants new-yorkais à lancer les événements "Raising the Bar". Zoom sur cette initiative qui conquiert d'autres villes dans le monde, en amont de la Learning Expedition sur la côte Est des États-Unis, organisée fin avril par EducPros.

Pour la première édition, en avril 2014, Raising the Bar avait imaginé le principe suivant : dans 50 bars partout dans New York, 50 professeurs d'université donnent des conférences ouvertes à tous, sur leur thème de prédilection. Aussi bien sur la sociologie urbaine des années 1930 que sur le fonctionnement du cerveau ou le pouvoir des séries télé. Au total, 10.000 personnes ont participé à cette première édition.

Dès le départ, le projet a été sponsorisé par les deux grandes universités de New York, Columbia et NYU, qui ont vu là une manière de faire sortir le savoir de leurs murs, de faire connaître leurs professeurs et leurs recherches… Et peut-être d'inciter certains jeunes à reprendre des études et s'inscrire dans leurs programmes.

Goûter au cours universitaire

"Nous voulions montrer que les cours en face à face, assortis d'une expérience particulière, sont quelque chose d'irremplaçable", affirme Yuli Luvish, la directrice de production de Raising the Bar. À l'heure où de plus en plus de jeunes Américains sont tentés de construire leur parcours à la carte, à base de Mooc, de badges décrochés en ligne, de sessions boot camps et de stages, ce type d'événement permet de vivre l'expérience collective et sociale du cours universitaire, de la discussion avec un professeur... Le tout gratuitement.

"L'atmosphère était chaleureuse, joviale, les gens étaient impliqués et pleins d'énergie. Dans le public, il y avait essentiellement des étudiants, des jeunes diplômés, ainsi que quelques professeurs. Le bar ressemblait à un salon ou une salle à manger, avec des sièges confortables et des étagères remplies de livres", raconte Sari Locker, professeur de psychologie à Columbia, qui a donné une conférence sur l'impact de l'industrie pornographique sur la société, accompagnée par un professeur de NYU.

Nous voulions montrer que les cours en face à face, assortis d'une expérience particulière, sont quelque chose d'irremplaçable. (Y. Luvish)

Discussions informelles

Cette atmosphère informelle, combinée aux effets de la bière, était propice aux échanges d'idées. "Dans la partie questions-réponses, un étudiant a présenté un contre-argument à l'une de mes théories. C'était très enrichissant pour moi, et je suis restée longtemps après pour discuter. La valeur de cet événement ne réside pas seulement dans la conférence, mais aussi dans les conversations qu'il suscite", note Sari Locker, ravie aussi d'avoir pu parler face à un public "sans ordinateurs et sans portables".

Yuli Luvish a désormais pour objectif d'organiser ce type d'événement plusieurs fois par an. Deux éditions ont eu lieu à New York, une autre est prévue en juin. Raising the Bar vient de se lancer à San Francisco et à Hongkong, et a déjà programmé des dates à Sydney, ainsi qu'en Europe à Londres, Vienne ou Berlin.

Partout, l'initiative suscite l'enthousiasme. "Les professeurs que nous contactons sont presque tous partants", affirme Yuli Luvish. Les bars aussi, ravis d'attirer tant de monde. La participation des enseignants se fait sur la base du volontariat, sans rémunération. Principale difficulté à gérer : trouver des bénévoles pour superviser chacun des bars, gérer la surpopulation de certaines conférences. Désormais, un ticket à cinq dollars a été institué pour les réservations en ligne. Pour se financer, Raising the Bar, association à but non lucratif, a signé des partenariats avec quelques grandes entreprises (Uber, Time Out, Time Inc.…). Et emploie désormais trois personnes à plein temps. Apprendre dans les bars a décidément de l'avenir...

Learning Expedition EducPros à New York et Boston
EducPros organise sa quatrième Learning Expedition, à New York et Boston, du 26 avril au 1er mai 2015. Véritable plongée au cœur de l'innovation et de l'écosystème de la côte Est (universités, écoles, alumni, entreprises), ce voyage d'étude est l'occasion pour les participants de nouer de nouveaux partenariats et de faire émerger de nombreux projets.

Au programme : visite de NYU, Cornell, Columbia University, MIT, Harvard, Babson College, rencontres avec des fondateurs et représentants d'entreprises et d'établissements emblématiques de la région (EdX, Broad Institute, Campus Dassault Systèmes, Cambridge Innovation Center...), mais aussi échanges avec des patrons de start-up innovantes, des Français expatriés et le French Tech Hub.

Programme complet et inscriptions

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Yves Epelboin.

Excusez moi mais je ne vois là rien de nouveau : il existe en de nombreux endroits des cafés scientifiques, philosophiques et autres. C'est une excellente initiative d'éducation populaire et il est dommage qu'on attende New York pour en faire la publicité.