Newsletter

Parcoursup : le premier bilan chiffré reflète des disparités selon les filières des candidats

Laura Taillandier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Pour le moment, la grande inconnue reste le comportement des lycéens dans l'acceptation de leurs vœux.
Selon cette note statistique sur Parcoursup, 23 % des bacheliers professionnels ont choisi de démissionner de la plate-forme, même en ayant reçu une réponse positive à l'un de leurs vœux. // ©  HAMILTON/REA
L'heure des comptes a sonné. Selon le bilan chiffré de la session 2018 de Parcoursup, 94,4 % des candidats ont reçu une proposition d’admission, contre 94,5 % sur APB, en moyenne sous huit jours, mais avec de fortes disparités selon leur filière. Au total, 15,5 % des bacheliers auraient démissionné malgré une réponse positive à l'un de leurs vœux.

Nombre de propositions, temps d'attente, démissions de la plate-forme… Une note d'information du service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur, publiée en octobre 2018, dresse un panorama chiffré de la première session de Parcoursup.

Combien de candidats ont-ils reçu une proposition ?

Selon cette note, la proportion de candidats ayant obtenu une proposition d'admission sur Parcoursup avoisine celle d' Admission postbac : 94,4 % en 2018, contre 94,5 % l'an passé. En moyenne, les élèves auront reçu 3,6 propositions à la fin de la procédure et près de 8 candidats sur 10 auront accepté l'une d'entre elles. Seuls 3,3 % des candidats n'ont reçu que des réponses négatives.

Quel a été le délai de réponse aux vœux des étudiants ?

Le ministère met en exergue trois temps dans la réception des réponses. Le premier dès le 22 mai, où 58 % des candidats ont reçu au moins une proposition d’admission. Parmi eux, 28 % auront accepté une de ces propositions au cours de la procédure.

Le second temps est intervenu avant les épreuves écrites du baccalauréat. À cette date, 85 % des candidats avaient reçu au moins une proposition et 61 % l'ont accepté. Dernier temps : jusqu’au 21 septembre pour 10 % de candidats.

PC signifie phase complémentaire et PP phase principale // © service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur
PC signifie phase complémentaire et PP phase principale // © service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur

Des différences s’observent entre APB et Parcoursup entre la procédure dite normale en 2017 et la phase dite principale en 2018. Sur Parcoursup, 72 % des candidats ont eu une proposition durant cette période, contre 85 % en 2017 sur APB. Cette année, la procédure complémentaire aura permis à 1,6 % des candidats d'obtenir une proposition.

Combien de démissions a-t-on recensé ?

Sur Parcoursup, le ministère comptabilise 15,5 % de démissions de bacheliers ayant reçu une réponse positive et 2,3 % n'en ayant reçu aucune mais avec des vœux restants encore en attente.

Des chiffres plus importants que sur APB en 2017. L'année dernière, dans la même note, le service statistique ne dénombrait que 0,9 % des candidats sans proposition ayant choisi de démissionner.

Quelles différences selon la filière de baccalauréat ont-elles été révélées?

Les bacheliers généraux sont plus nombreux à avoir obtenu une proposition (98 %), contre 92 % des bacheliers de série technologique et 86 % de série professionnelle. Pour les bacheliers généraux, la majorité des propositions concerne la licence (51 %), puis les formations en CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) et en Paces (12 %).

Pour les bacheliers technologiques et professionnels, les formations en BTS dominent, avec respectivement 45 % et 76 % des propositions acceptées. Viennent ensuite les formations de licence en seconde position, (27 % et 16 %).

Autre différence selon la filière du candidat : les bacheliers professionnels et technologiques mettent plus longtemps à obtenir une réponse. Le délai d’attente moyen, autour de 8 jours, passe à 12 jours pour les séries technologique et à 17 pour la série professionnelle quand les élèves de la filière générale attendent en moyenne 4 jours seulement.

Enfin, comme sur APB, les bacheliers professionnels sont les plus nombreux à quitter la plate-forme. 23 % ont choisi de démissionner, même en ayant reçu une réponse positive.

Les candidats ont-ils obtenu satisfaction ?

Difficile de savoir si les candidats ont obtenu la proposition qu'ils souhaitaient dans la mesure où leurs vœux n'étaient pas hiérarchisés. Néanmoins, le service statistique met en relief dans la note "la filière de formation la plus demandée dans la liste de vœux d’un candidat".

Ainsi, plus de 9 candidats sur 10, dont les souhaits sont formulés principalement en Paces, obtiennent la formation désirée, selon cette note. En revanche, la proportion baisse dans les autres formations. Les candidats postulant majoritairement en CPGE sont 73 % à accepter cette formation. Une proportion grimpant à 74 % pour les candidats choisissant majoritairement un BTS et 62 % ceux optant pour un DUT.

Répartition des propositions acceptées selon la filière de formation principale de la liste de vœux // © service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur
Répartition des propositions acceptées selon la filière de formation principale de la liste de vœux // © service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur

Ce bilan chiffré livre une première analyse de la toute première session de Parcoursup, alors que les ajustements de la procédure pour 2019 sont en finalisation. Pour connaître le bilan qualitatif, il faudra encore patienter jusqu'à la fin d'année, date à laquelle le comité de suivi de la loi pour l'orientation et la réussite des étudiants ainsi que le comité d'éthique de Parcoursup doivent rendre leurs conclusions.


Laura Taillandier | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne