Newsletter

Paris veut asseoir son statut de "ville campus"

Catherine de Coppet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La rénovation de l'ESPCI, École supérieure de physique et de chimie industrielles, priorité du budget de la Ville de Paris.
La restructuration du campus de l'ESPCI Paris, école d'ingénieurs sous tutelle de la Ville, sera l'un des gros chantiers de la mandature en cours. // ©  Wikimedia/CC
À l’occasion du Conseil de Paris consacré au budget 2017, Anne Hidalgo, a fait le point sur les prochains investissements municipaux dédiés à l’enseignement supérieur. En jeu : le maintien de la capitale au rang de meilleure ville étudiante au monde.

Paris se caractérise par une forte intégration des établissements d'enseignement supérieur dans le tissu urbain. C'est la ville tout entière qui constitue un campus." Dans sa communication sur l'enseignement supérieur, lors du Conseil de Paris qui se tient jusqu'au 9 novembre 2016, Anne Hidalgo a insisté sur l'investissement réalisé par la municipalité pour maintenir le rang de Paris comme "meilleure ville étudiante au monde", en référence au palmarès QS, publié en septembre 2016. N'oubliant pas la politique, la maire a rappelé l'importance de l'engagement de l'État et de la région sur ce sujet.

En tout, 228 millions d'euros seront investis par la Ville entre 2015 et 2020, selon trois axes : développer la "ville campus" (renouveau des quartiers universitaires notamment), valoriser la recherche et améliorer la vie étudiante.

NOUVEAUX CAMPUS, NOUVEAUX SITES

Sur le premier thème, la maire a mis l'accent sur la restructuration du campus de l'ESPCI Paris, école d'ingénieurs sous tutelle de la Ville. Sur cinq ans, 75 millions d'euros seront investis dans le projet, qui devrait aboutir à l'ouverture d'un campus plus grand (10.000 m2 en plus) d'ici à 2022.

Parmi les autres projets de rénovation, la restructuration du campus de l'École normale supérieure (7 millions d'euros), mais aussi le soutien à la rénovation du patrimoine universitaire (38 millions d'euros). La Ville a également investi dans la création du nouveau campus "Nation" de l'université Sorbonne-Nouvelle, qui accueillera 18.000 étudiants en 2019. Par ailleurs, un appel à projet devrait être lancé d'ici à quelques mois pour décider de l'avenir du site de Censier, situé dans le Ve arrondissement

Enfin, 38 millions d'euros seront affectés à la création du nouveau campus Condorcet dans le 18e arrondissement, site affecté à l'université Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Le déménagement de Télécom ParisTech à Saclay, prévu pour 2019, permettra de créer un nouveau campus de recherche, intégrant l'Inria, des logements étudiants et une pépinière d'entreprises.

des chaires de recherche À développer

Concernant l'appui à la recherche, Anne Hidalgo a indiqué investir dans la rénovation de l'IHP (Institut Henri-Poincaré) (8 millions d'euros), mais aussi dans la création d'un pôle d'innovation pédagogique par le numérique au CRI (Centre de recherches interdisciplinaires) (7 millions d'euros) et de l'Institut du patient digital en onco-hématologie, en partenariat avec l'université Paris-Diderot, sur le site de l'hôpital Saint-Louis, ou encore dans l'incubateur scientifique et industriel Paris Parc sur le campus de Jussieu de l'UPMC. La maire de Paris a également insisté sur les partenariats entre la municipalité et certaines écoles dans la création de chaires de recherche.

6.000 nouveaux logements étudiants et chercheurs

Quant à la vie étudiante, 9,3 millions d'euros seront investis sur la mandature 2015-2020. Avec, notamment, un objectif de création de 6.000 nouveaux logements étudiants et chercheurs d'ici 2020, dont plus de 75 % en logement social. Enfin, 2 millions d'euros devraient être affectés, en vertu du vote du budget participatif en octobre 2016, au développement de nouveaux espaces de travail collaboratifs entre étudiants et entrepreneurs, sur une surface de 4.000 m2.


Catherine de Coppet | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires