Newsletter

Geneviève Fioraso et l'encombrante maîtrise d'économie

CS
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Geneviève Fioraso © S.Blitman - septembre 2013
Geneviève Fioraso © S.Blitman - septembre 2013

La secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur n'a jamais obtenu de maîtrise d'économie, a révélé Mediapart le 20 février 2015. Si Geneviève Fioraso confirme qu'elle n'est pas titulaire de ce diplôme, elle assure que cette erreur présente dans ses diverses biographies n'est pas de son fait.

Geneviève Fioraso ne possède pas de maîtrise d'économie, contrairement à ce qu'indiquent ses diverses biographies (Wikipédia, Who's Who, EducPros...). Une information révélée par "Mediapart" le 20 février, qui dénonce le "diplôme fantôme de la ministre des universités".

"Après nous avoir affirmé la veille que 'Geneviève Fioraso a évidemment ses deux maîtrises', et promis de nous envoyer les détails précis desdits diplômes, son cabinet a reconnu ce vendredi qu'elle 'n’a pas de maîtrise d’économie', raconte le pure player. 'C’est une erreur du Who’s Who que nous allons faire corriger'." Geneviève Fioraso n'a donc pas deux maîtrises d'anglais et d'économie mais une maîtrise d'anglais option économie.

La secrétaire d'État a réagi au lendemain de la publication de l'article en se disant "scandalisée" par les accusations qui lui sont faites d'avoir volontairement gonflé son CV. Elle affirme que cette erreur n'est pas de son fait.

Le Who's Who a de son côté assuré, via son compte Twitter le 22 février, que chacune de ses biographies était "validée et signée par l'intéressé, sans exception, même celle de Madame Fioraso".

Les captures d'écran du CV modifié de la secrétaire d'État sur le site internet du ministère ont circulé tout le week-end sur les réseaux sociaux.

undefined


CS | Publié le

Vos commentaires (4)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Chantal.

Bien vu Dominique Crozat. On peut ajouter qu'à l'époque de Geneviève Fioraso il fallait 4 ans pour obtenir une LICENCE d'économie et non pas une maîtrise alors que la licence d'anglais s'obtenait déjà en 3 ans et la maîtrise en 4 ans..... A l'époque, les titulaires d'une maîtrise étaient de loin beaucoup moins nombreux qu'aujourd'hui et le pourcentage d'étudiants qui obtenaient ce qu'on appelle aujourd'hui un bac +4 ou un bac + 5 représentaient un très petit pourcentage d'une classe d'âge. Ce n'était donc pas si mal, voilà pour le premier Eric. Quant on second Eric, il devrait savoir qu'on peu demander des années plus tard une copie d'un diplôme obtenu à l'université . Je l'ai fait pour une licence passé 30 ans plus tôt.....

Dominique Crozat.

Même après correction, il reste deux éléments discutables: les réseaux prioritaires ne sont inventés qu'en 1981 sous le nom devenus fameux de ZEP; dans les années 1975, on achève la mise en place du collège unique qui, en supprimant le double système scolaire pauvre/riches, doit résoudre tous les problèmes. Par ailleurs, l'expression jeunes décrocheurs est inadaptée puisque 1- l'expression elle-même n'apparaît qu'au cours des années 1990 2- le GRETA reste longtemps hermétique à ce public (il ne travaille alors que pour le reclassement des bataillons d'ouvriers licenciés dans l'industrie) et il faudra l'injonction des pouvoirs publics pour qu'il commence à prendre en compte ces clientèles vers le milieu des années 1990... Dominique

Un autre Eric.

Et si on en profitait pour faire une base nationale des diplômes ? Avec la possibilité d'en demander des extraits (façon extrait de casier judiciaire) pour les candidatures ? Si les diplômes sont nationaux, l'Etat doit pouvoir les certifier.

Eric.

Vu ce que vaut une maîtrise, qu'elle soit d'anglais ou d'économie, franchement, quelle importance? Ce n'en fait pas une candidate au prix Nobel!