Polytechnique a levé 20 millions d’euros en un an

Antoine Teillet
Publié le
Envoyer cet article à un ami

En mars 2008, Polytechnique lançait une vaste campagne de levées de fonds en direction de ses anciens élèves. Un an plus tard, l’objectif de collecter, d’ici à 2012, 25 millions d’euros se rapproche puisque 19,6 millions d’euros de dons et d’engagements sont déjà enregistrés. Une telle somme pourrait faire passer les ressources propres de l’école de 12 à 20 % du budget.

Pour cette opération, l’X a su s’adjoindre les services d’une spécialiste, en débauchant Marie-Stéphane Marradeix, qui avait coordonné en 2002 la levée de fonds de l’ESSEC. Portée par la Fondation de l’École polytechnique et par deux autres structures créées pour l’occasion aux États-Unis et en Grande-Bretagne, la collecte ne vise que les anciens élèves, donateurs à titre individuel. Le palmarès est déjà impressionnant avec quatre donateurs « diamant », à plus d’un million d’euros chacun.

Les entreprises n’hésitent pas non plus à soutenir l’X, notamment par le biais de chaires. Les dons sont plus rares, même si, à l’automne, le spécialiste américain des solutions pour mobiles Qualcomm annonçait avoir versé à l’association « Friends of École polytechnique » la coquette somme de 500 000 $. Cette levée de fonds servira deux axes : l’international et la recherche.

Valorisation de la recherche et promotion à l'international

« Nous comptons attirer davantage d’enseignants et d’étudiants étrangers en leur proposant des packages et autres conditions de travail attractives, précise Marie-Stéphane Marradeix. La valorisation de la recherche passera par la construction de 6 000 m2 de nouveaux laboratoires, mais aussi par des moyens plus importants pour les trois grands domaines que sont les nanotechnologies, la biologie et la mécanique liée à l’environnement.

Une partie des montants récoltés sera enfin allouée sous forme de bourses dans le cadre de la politique menée pour favoriser l’égalité des chances au sein de l’école. »


Antoine Teillet | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires