PRES parisiens : Sorbonne universités (Paris 2-4-6) en marche vers l'initiative d'excellence


Publié le
Envoyer cet article à un ami
J.C. Pomerol, L.Vogel, G.Molinié
J.C. Pomerol, L.Vogel, G.Molinié
Inter-disci-plina-rité ! C’est le mot d’ordre du PRES Sorbonne universités en route vers le Grand emprunt , et qui compte bien décrocher un "campus d’excellence" ( span class="external-link-new-window">Idex) parmi la dizaine de lauréats prévus (7.7 milliards d’euros seront divisés entre les 5 à 10 initiatives retenues).

Louis Vogel , président de l'université Paris 2 - Panthéon Assas à la tête du PRES - et prétendant à la tête de la CPU, Georges Molinié (Paris 4) et Jean-Charles Pomerol (UPMC - Paris 6) ont ainsi précisé, le 9 décembre 2010, leur angle d’attaque : la transversalité. "Nous travaillons à l'intersection de nos disciplines", ont-ils indiqué. Une approche appliquée à l'ensemble des projets présentés dans le cadre des investissements d'avenir, dont les 20 labex (laboratoires d’excellence) du pôle.

Ils ont également annoncé l’arrivée de trois nouveaux membres associés : l’INHA (institut national d'histoire de l'art), l’UTC (université de technologie de Compiègne) et l’ENSP (Ecole nationale supérieure de la police), au sein du PRES, dont le premier conseil d'administration au complet s'est réuni à cette même date (11 membres, dont deux représentant les membres associés).

Quels sont les principaux points de mutualisation du PRES pour l’instant ? Le collège doctoral, le collège des licences double cursus mais aussi la vie étudiante et notamment culturelle.

Parmi les dossiers en réflexion : le développement de passerelles de réorientation en licence. Par exemple donner la possibilité à un étudiant qui s'est trompé de voie en s'engageant en L1 de médecine à l'UPMC, de rejoindre une L2 en droit à Paris 2 après un stage d'été de rattrapage - tandis que pour l'instant, il est obligé de repartir à zéro. Un moyen de lutter contre l'échec des étudiants en licence universitaire, explique Louis Vogel.

Le PRES Sorbonne universités
- Les membres fondateurs : Paris 2, Paris 4, Paris 6 (UPMC)
- Les membres associés : l’INSEAD, l’ENM, l’EFB (Ecole de formation des barreaux), le CFPN (Centre de formation professionnelle du notariat), l’EOGN (Ecole des officiers de la gendarmerie nationale), l’ENSP (Ecole nationale supérieure de la police), les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, l’Ecole des Chartes (en cours), l’INHA (Institut national d’histoire de l’art), l’UTC (Université de technologie de Compiègne).

En savoir plus avec le span style="font-weight: bold;">dossier de presse du pôle Sorbonne universités

Le Museum a rejoint le PRES Sorbonne Universités

Le Museum national d'histoire naturelle (MNHM) a voté son adhésion au PRES le 11 janvier 2011, comme "membre fondateur non initial". Un statut qui devrait être précisé, s'ajoutant à ceux de membre fondateur et membre associé.
Janvier 2011

Lire aussi :
PRES parisiens : le pôle Hésam prend forme
Trois écoles pourraient rejoindre le PRES Sorbonne Universités (2-4-6)

Le billet de Pierre Dubois : IDEX. Pire qu’une usine à gaz


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires