Présidentielle 2012 : le programme de Nicolas Sarkozy sur l’éducation


Publié le
Envoyer cet article à un ami

La réforme de l’université ayant été présentée comme l’un des principaux chantiers du quinquennat qui s’achève, nul doute qu’il y avait peu à attendre sur ce sujet dans le programme du candidat Nicolas Sarkozy. Sans surprise donc, parmi les trente-deux propositions qui sont détaillées dans une "lettre aux Français" , aucune ne porte sur l’enseignement supérieur en général, ni même sur la recherche.

Les enseignants en collège incités à plus de présence

Le projet présidentiel de Nicolas Sarkozy  se consacre en fait principalement sur l’école avec une proposition pour les enseignants en collège « qui le souhaitent, d’être présents plus longtemps dans les établissements, d’y avoir un bureau, et d’être rémunérer davantage ».

Plus d'alternance en formations professionnelles

Concernant le lycée, la principale mesure envisagée concerne les filières de l’enseignement professionnel. Le candidat de l’UMP propose que « la formation en alternance soit systématique en dernière année de baccalauréat professionnel et de CAP ».  Cette alternance généralisée serait facilitée en imposant aux entreprises une « obligation d’accueillir plus de jeunes en alternance ». A noter que cet objectif de formation alternée à 50 % en entreprise est déjà atteint dans la plupart des spécialités de CAP , ce qui n'est pas encore le cas pour les bacs pros

Une "banque de la jeunesse"

Enfin, Nicolas Sarkozy propose de créer "une banque de la jeunesse qui se portera garante des projets de tous les jeunes, qu’il s’agisse de financer des études, de créer une entreprise, de mettre en œuvre un projet humanitaire". Si les modalités de création et de fonctionnement de cette institution ne sont pas précisées, cette initiative a déjà pour effet d'empiéter sur le terrain jeunesse occupé par son principal concurrent.

A lire également, le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy

Sur l'enseignement supérieur :

- Loi LRU : quels moyens pour l'autonomie des universités ?

- Grand emprunt : une compétition de plus de deux ans

- La carte des Investissements d'avenir par région

- Les effets limités du plan “Réussir en licence”

- La PAES, une première réponse au “gâchis humain” en médecine

- Vie étudiante : des boursiers plus nombreux

Sur le lycée : 

- Lycée : une réforme en demi-teinte

- Un bac pro en trois ans bien installé 

Sur la formation des enseignants :

- La masterisation sur la sellette


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires