Newsletter

Prix Arces de la communication : à vos marques !

Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le Mans Université
Le Mans Université a travaillé sur sa communication de marque, notamment via une vidéo, au moment de son changement d'identité. // ©  Le Mans Université
L'Arces a attribué pour son édition 2018, 13 prix de la communication à 11 établissements d'enseignement supérieur, lors de son colloque, vendredi 15 juin. Avec une question de plus en plus prégnante : l'identité de marque dans un paysage plus complexe et dans une communication multi-canal.

40 dossiers, 23 écoles et universités en compétition. Les prix de la communication de l’Arces (Association des responsables communication de l’enseignement supérieur) restent un rendez-vous incontournable du secteur. Ils ont été remis, vendredi 15 juin, lors du colloque de l’association, à l’Institut catholique de Paris, dans cinq catégories : digital, vidéo, édition, corporate et futur étudiant.

"Les dossiers sont peut-être moins remarquables sur la forme que lors de précédentes éditions mais ils font preuve de démarches novatrices, engagées et en connexion avec les enjeux de société, note Claire Laval, la présidente de l'association. Entre les fusions et la recomposition du paysage, les établissements veulent faire vivre leur nouvelle identité. Avec une question centrale : comment faire vivre une marque dans un environnement complexe et en mutation."

La catégorie qui a reçu le plus de dossiers est celle du digital. Parmi les 12 projets, l’UTT reçoit le premier prix pour la communication autour de son escape game sur la chimie. L’école d’ingénieurs a créé de faux comptes Twitter et Facebook pour un faux professeur, le Pr Bismuth (joué par un vrai enseignant), afin de faire le buzz sur leur dispositif pédagogique destiné à promouvoir une discipline peu aimée des étudiants. Une initiative originale qui a suscité beaucoup d’engagements de la part des étudiants… et des reprises dans la presse.

Le deuxième prix est attribué à l’université d’Avignon pour son appli "Ville Campus". Développée avec le Crous, elle a pour objectif d’informer, en temps réel, les étudiants sur les événements du campus et leur donner des renseignements utiles afin de faciliter leur intégration. "Agenda de l’étudiant", "mémento de l’alumni", "campus bien-être", "éco-campus"… L’université et le Crous choisissent les thématiques fortes à mettre en avant.

Un coup de cœur est décerné à l’Institut catholique de Paris pour son opération "Instagram" à l’occasion de sa cérémonie de remise de diplômes. L’établissement a distribué un bracelet à chaque participant avec le hashtag #diploICP pour les inciter à poster des photos de la soirée sur ce réseau encore peu investi par l’enseignement supérieur.

Samedi dernier, notre campus était en fête pour la cérémonie de remise des diplômes et vous avez été très nombreux à partager vos photos sur les réseaux sociaux ! Cette semaine, ce n'est donc pas UNE mais 36 photos que nous mettons à l'honneur ! Merci à tous et encore bravo aux diplômés !!! #regramduvendredi #picoftheday #diploICP #remise #diplomes #alumni #campus #etudiants #paris #france #regram @dinouxe @annacametti @chocopoulpe @dianebondu @laurentdespre @lou_dht @heykaterose @jupiternoix @camille_leee @valentine_nl94 @marine.vesier @constdps @petitevigie_fanny @anoukalbertinisculpteur @livblt @margotvdlr @clairetrescartes @morganemahochinal @astridmonet @selmananas @armelle_prel @chloeafa @lglsjeanne @margaux_crff @guigz_gllto @f.burgelin @marine_att @melineichkn

Une publication partagée par Institut Catholique de Paris (@institutcatholiquedeparis) le

Dans la catégorie vidéo, sept établissements ont déposé huit dossiers. Le premier prix revient à l’université d’Angers pour son "happening égalité". Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences faites au femmes, l’université a filmé les réactions des étudiants et des étudiantes face à deux entrées distinctes, l'une, pour les hommes et, l'autre, pour les femmes. Avec l’objectif ensuite de créer le débat et de faire connaître la mission égalité de l'université d'Angers.

L’IMT (Institut Mines-Télécom) reçoit le deuxième prix pour sa vidéo "tuto" sur la vulgarisation scientifique. Destinée aux enseignants-chercheurs de l’Institut via l’intranet, elle a pour but de donner quelques principes pour rendre la communication de leurs travaux plus attrayante et compréhensible.

Quant au coup de cœur, il est décerné à l’université du Mans pour son manifeste vidéo originale.

Pas de premier prix dans la catégorie édition, mais un deuxième prix et deux coups de cœur. Parmi les huit dossiers, le deuxième prix est attribué l’université Paris-Descartes pour ses cahiers de communication scientifique, avec quatre à six numéros par an autour d’un thème.

L’Insa Val-de-Loire se voit décerner le premier coup de cœur pour sa newsletter externe. Un trimestriel dans un format original avec de vrais choix éditoriaux.

Le second coup de cœur concerne l’EM Strasbourg et sa revue à destination des étudiants, et notamment des étudiants étrangers : "ReadyForEM". "'L'édition est encore en tête des outils utilisés par les communicants de l'ESR, malgré l'essor du digital, analyse Claire Laval. Les connexions print/Web se font de plus en plus."

Seulement trois dossiers ont été reçus pour la catégorie "futur étudiant". Un seul lauréat est distingué. Il s’agit de Centrale Marseille qui a modernisé sa plaquette alpha, envoyée aux admissibles, en “l’augmentant”. En téléchargeant l'appli Layar, les candidats peuvent flasher des QR codes sur la plaquette et recevoir des vidéos témoignages sur leur smartphone.

Quant à la catégorie corporate, l'Arces récompense, parmi les neuf dossiers reçus, l’université de Strasbourg qui a fourni un travail d’harmonisation et de cohérence sur sa marque, à la suite de la fusion et de l’attribution de l’Idex. Un dossier "hors norme et exemplaire" selon le jury, vu l’ampleur de la tâche et le budget alloué. "Un cas d’école" pour une réalisation dans les moindres détails : déclinaison des logos, acronymes, etc.

Auparavant "université du Maine", Le Mans Université se voit décerner le deuxième prix pour son changement de nom. L'évolution de l’identité de l'établissement a été menée avec les personnels et les étudiants via une enquête interne.

Le coup de cœur est, lui, attribué à l’université d’Angers pour sa campagne de communication interne autour de son identité. Cet événement a réuni 350 personnels pour partager la nouvelle marque. Des ateliers cartes de visite, tatouage…, ont été organisés dans le but de s’approprier cette nouvelle identité.

À noter : aucune école ou université n’a déposé de dossier cette année pour la catégorie "personnalité de l’enseignement supérieur". À croire que l’ESR est une aventure collective…


Sylvie Lecherbonnier | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Déborah J.

Bonjour, l'EM Strasbourg n'a pas remporté le 2nd prix coup de coeur ex-aequo dans la catégorie édition, mais bien le 2nd prix ex-aequo de cette même catégorie, avec l'université de Paris-Descartes !