"Quand l’Académie des sciences se découvre hostile aux « réformes » de Pécresse", un billet de Henri Audier


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Comme contribution aux Assises, l’Académie des sciences vient de produire un rapport reflétant la diversité d’opinion en son sein, et dont le contenu est contradictoire. Pour ceux qui lisent vite ou par procuration, la contribution pour les Assises de l’Académie des sciences (http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/rads0912.pdf ) peut apparaître comme une condamnation de la politique de la droite depuis des années, comme un brûlot anti-Pécresse.

Il est, du reste, regrettable que l’Académie ne se soit pas exprimée ainsi plus tôt, quand cela eût été très utile. La première phrase du rapport annonce la couleur : « La recherche publique française souffre ! Elle souffre de trop de complexité, de trop de papiers à remplir, de trop peu de temps à consacrer à la recherche elle‐même. »

span style="font-weight: bold;">Lire la suite du billet de Henri Audier sur son blog Educpros.


| Publié le