Newsletter

Quizlet, Adaptive Learning et la stratégie d'EdX : l’innovation made in USA

De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'innovation made in USA
L'innovation made in USA

REVUE DE PRESSE - ÉTATS-UNIS. Au sommaire : Quizlet empoche 12 millions de dollars, la stratégie universitaire d’EdX, et l’engagement dans l’"adaptive learning" des universités publiques.

Quizlet lève 12 millions de dollars

Quizlet, acteur majeur du monde des quiz et flashcards en ligne pour réviser ses cours, vient d'effectuer une première levée de fonds de 12 millions de dollars. La start-up, basée à San Francisco, n'est pourtant pas nouvelle : Andrew Sutherland l'a lancée en 2005, alors qu'il avait 15 ans.

Depuis 2009, Quizlet a réussi à devenir rentable, notamment grâce à un système d'abonnements payants, et grâce à son audience : le site revendique 100 millions d'utilisateurs (dont 40 millions "actifs"). 70% sont des étudiants (secondaire ou supérieur). Les utilisateurs peuvent créer leurs propres quiz, et le site propose une série d'outils pour les professeurs, qui peuvent suivre les progrès de leurs élèves.

Ce mois-ci, Quizlet a lancé une fonctionnalité pour mémoriser les résultats d'un test sur le long terme, avec des rappels réguliers. La start-up, qui emploie 32 salariés, veut désormais passer à la vitesse supérieure, s'étendre à l'international et recruter une vingtaine de personnes dans l'année qui vient.

À lire dans le Wall Street Journal et dans EdSurge

EdX confirme sa stratégie : des Mooc diplômants

Les plateformes de Mooc se diversifient de plus en plus. Alors que Coursera et Udacity signent des partenariats avec des entreprises, et se dirigent vers des modèles de Mooc centrés sur des compétences pratiques ou professionnelles, EdX, de son côté, affirme sa stratégie académique.

L'avenir d'EdX, selon son président Anant Agarwal interviewé par EdSurge, se situe du côté des Mooc permettant d'obtenir des crédits et diplômes universitaires. Le tout dans une optique payante pour les élèves, afin que les universités rentabilisent leur investissement.

C'est le sens des derniers projets d'EdX : la Global Freshman Academy avec Arizona State (validation d'une année universitaire uniquement à base de Mooc), le projet ACE Alternative (permettant à des adultes en formation continue d'obtenir des crédits dans des institutions partenaires), et les Micromasters (programmes mixtes, moitié en Mooc, moitié en présentiel). L'enjeu, dans ce modèle, est d'améliorer la qualité des Mooc, afin qu'ils puissent s'adapter à des apprenants très différents.

À lire dans EdSurge

Adaptive learning : les universités publiques passent à la vitesse supérieure

L'APLU, la principale association des universités publiques américaines rassemblant 237 établissements, souhaite que ses membres s'engagent davantage dans l'"adaptive learning" (technologies émergentes permettant de créer des cours en ligne adaptés à chaque élève).

Grâce à un don de 4,6 millions de dollars de la fondation de Bill et Melinda Gates, l'APLU a lancé un appel à projets pour sélectionner six établissements pilotes. Ceux-ci recevront des fonds pour développer des cours expérimentaux en "adaptive learning", en partenariat avec les enseignants et des start-up spécialisées, et pour former des spécialistes de ces méthodes au sein des campus.

Le président de l'APLU en est convaincu : ce format de cours augmente l'efficacité de l'enseignement, en s'adaptant à des élèves de plus en plus divers. En outre, c'est un moyen pour les universités de réduire leurs coûts tout en formant à grande échelle. Ces méthodes suscitent toutefois de nombreuses critiques du côté des professeurs, qui s'interrogent sur la maîtrise du contenu de ces cours, ou sur les conséquences de l'automatisation de l'enseignement.

À lire dans Inside Higher Ed


De notre correspondante aux Etats-Unis, Jessica Gourdon | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires