Rallonge budgétaire : les présidents d'université soulagés, mais toujours inquiets


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Sur le déblocage de 14,5 millions d’euros pour les universités afin de financer le GVT (glissement - vieillesse - technicité), les présidents d'université se sont montrés soulagés, à l'issue de la séance plénière de la CPU du 20 octobre 2011.

"C’est un geste positif, qui fait suite à une vraie concertation entre la CPU et le ministère", se réjouit Louis Vogel, président de la CPU. Reste une inconnue : le mode de répartition de cette somme, sur lequel la CPU va travailler avec le ministère. Ce qui soulève la question épineuse de la solidarité entre universités, à l’heure du manque de moyens souligné par un grand nombre d’entre elles.

Cinq millions vont manquer pour le GVT

En effet, ces 14,5 millions correspondent au solde entre les universités qui ont un GVT "positif" [à qui il manque 20 millions d’euros], et celles dont le GVT est "négatif" [qui dispose de 5 millions d’euros en "trop"]. Pas question, selon Louis Vogel, de reprendre ces millions à ces universités. "Nous n’allons pas répartir la pauvreté, explique le juriste. Le sujet a été considéré globalement comme si cela se compensait, mais ce n’est pas le cas... Pour autant, c’est déjà une avancée, vu la situation actuelle".

Le problème du budget des universités n'est pas réglé

Le soulagement des présidents est en effet limité. Concernant le manque de moyens, le GVT n’était qu’une -petite- part du problème des universités, toujours très inquiètes pour leur budget 2012.

"Certaines universités risquent d'avoir de réels problèmes financiers, confirme Louis Vogel. L’Etat doit nous accompagner. Notre autonomie ne signifie pas son désengagement." Et d'évoquer justement le coût de l'autonomie, la nécessaire réévaluation de la masse salariale, et surtout le rattrapage pour les universités sous-dotées.

Aller plus loin

Lire le communiqué de la CPU sur le GVT
Lire la biographie de Louis Vogel
Lire la newsletter de la CPU sur le budget

Lire le billet d'Henri Audier : Le budget 2012 de l’ES-R progresse fortement : de 0,008 % en euros COURANTS


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires