Rapprochement Polytechnique - Ensta : les personnels restent vigilants

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Polytechniciens - © S.Lecherbonnier
Polytechniciens - © S.Lecherbonnier
Le 30 novembre 2013, un rapport dédié à un possible "rapprochement institutionnel" entre Polytechnique et l’Ensta ParisTech doit être rendu à la Direction générale pour l’armement (DGA). Deux jours plus tôt, le 28 novembre, le personnel de l’X était convié à une réunion d’information menée par Jacques Biot, président exécutif de l’établissement. L'objectif ? Rassurer les troupes.

D'un côté, le mastodonte Polytechnique. De l'autre, de taille plus modeste, l'Ensta. Les deux écoles d'ingénieurs, sous tutelle du ministère de la Défense et voisines sur le plateau de Saclay, pourraient bien voir leur destin lié dans les tout prochains mois. Pour rassurer les salariés de l'X, la direction générale de l'école a convié son personnel à une réunion d'information le 28 novembre 2013. Un rendez-vous fermé à la presse.

Une mise en œuvre rapide

D'après un syndicat, le discours s'est voulu apaisant : il faut prendre le temps de regarder le fonctionnement des établissements pour valoriser et optimiser leur savoir-faire. Polytechnique souligne que la position de Jacques Biot n'est pas arrêtée et que la décision finale appartiendra à la tutelle des deux établissements, à savoir le ministère de la Défense.

Depuis l'annonce de ce projet, les principales inquiétudes du personnel concernent le calendrier proposé. Les syndicats ont déjà fait part de leur crainte à François Lureau, X63, président du cabinet de conseil en stratégie EuroFLConsult et membre du conseil d'administration de l'X de 2004 à 2013. Ce dernier, missionné par la DGA, doit rendre son rapport sur un possible "rapprochement institutionnel" entre Polytechnique et l'Ensta le 30 novembre.
Dans la lettre de mission envoyée le 25 octobre à François Lureau, la Direction générale pour l'armement émettait le souhait d'un traitement rapide du dossier, "afin d'éviter toute perte de valeur liée à l'incertitude". Avec une première échéance annoncée : l'élaboration d'un budget commun en 2015.

Les représentants du personnel de l'Ensta craignent de voir leur établissement tout bonnement disparaître

Un nouveau président de CA pour l'ENSTA

Le rapport "Lureau" est donc attendu impatiemment pour le 30 novembre. A sa lecture, les personnels en sauront plus sur les modalités d'un futur rapprochement : comment seront réorganisés les services supports des deux écoles ? Quel lien entre les laboratoires ?

Si les inquiétudes sont partagées au sein des deux écoles, elles prennent une dimension plus large à l'Ensta, "petit poucet" du duo. Les représentants du personnel craignent de voir leur établissement tout bonnement disparaître. La lettre de mission de la DGA attirait déjà l'attention de François Lureau sur cet aspect : "le rapport devra veiller à proposer des modalités telles que la valeur des formations d'ingénieurs et la valeur des équipes de l'Ensta soient pleinement reconnues". Autant dire que le rapport de l'ancien X sera observé de près par les parties prenantes des deux écoles. Ses propositions devraient être présentées au personnel courant décembre.

Ensuite interviendra la nomination d'un nouveau président du Conseil d'administration à l'Ensta. De source syndicale, Jacques Biot, président exécutif de Polytechnique depuis juin 2013, pourrait accéder à la fonction.

Pour en savoir plus
Lire le point d'étape du dossier, réalisé par les intersyndicales de l'Ensta ParisTech et de l'Ecole polytechnique.

Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (4)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
TRETIAKOFF.

1 / X est est une école militaire ce qui n'est pas le cas pour ENSTA. 2 / Les gouvernements changent mais heureusement les écoles restent. Oleg TRETIAKOFF , Ingénieur en Chef de l'Armement (Colonel de l'Armée de l'Air) en Retraite

TRETIAKOFF.

1 / X est une école militaire ce qui n'est pas le cas pour ENSTA 2 / Les Gouvernements changent mais heureusement les écoles restent. Oleg TRETIAKOFF, Ingénieur en chef de l'Armement en Retraite.

Céline Authemayou.

Merci pour cette précision, nous avons effectué la modification.

LTT.

La DGA est la Direction générale de l'Armement depuis 2009. En revanche, elle reste dirigée par un Délégué Général.