Réforme de l'Ena retardée ; Constestation à Sciences Po_REVUE DE PRESSE EDUCATION

Natalie Fernandez
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le service documentation d'Educpros vous propose une revue de presse de l'éducation et de l'enseignement supérieur de la semaine du 7 au 15 janvier 2012.Si vous souhaitez vous informer plus en détail sur un sujet d'actualité – La réforme de l'ENA de nouveau retardée ; Les ESC s'emparent de l'alternance ; Le recteur, unique "pilote" de l'académie ; La montée de la contestation à Sciences Po ; L'autonomie sans les moyens des universités  –, voici un panorama des différents sujets traités par la presse.

Ecole de commerce

Quand les ESC s’emparent de l’alternance : ces dernières années, le nombre de grandes écoles de commerce qui proposent à leurs étudiants de suivre une partie de leur cursus en alternance n’a cessé de croître. Zoom sur une formule qui concerne aujourd’hui plus de 80% des établissements ; p. 114-115 ; L'Express avec letudiant.fr et pourseformer.fr ; 11/01/12

ENA

La réforme de l’ENA, voulue par M.Sarkozy, est de nouveau retardée : la commission chargée de résoudre l’épineuse question du classement de sortie a peu de chances d’aboutir ; p. 9 ; Le Monde ; 11/01/12

Politique d'éducation

Le recteur, seul et unique «pilote» d’académie ; p. 15 ; Libération ; 9/01/12

Sciences Po

Sciences Po : le mandat de trop de Richard Descoings ? Depuis sa réélection à la tête de l’établissement, en avril 2011, la contestation monte, en interne comme en externe ; p. 14 ; Le Monde ; 12/01/12

Conduite à marche forcée, la réforme de Sciences Po a déstabilisé ses employés : une étude sur les conditions de travail, menée à la demande des partenaires sociaux et de la direction ; p. 15 ; Le Monde ; 12/01/12

Adieu, Sciences-Po !  Ou la suppression de l'épreuve de culture générale du concours d'entrée vu par Pierre Bénichou ; p. 92-93 ; Le Nouvel Observateur ; 12/01/12

Université

La naissance de l’Europe universitaire ; p. 28-29 ; Libération ; 14 et 15-01-12

Facs : l’autonomie… sans les crédits. Faute de moyens, la seule réforme généralement portée au crédit de l’actuel gouvernement a été vidée de sa substance ; p. 72 ; Le Nouvel Observateur ; 12/01/12


Natalie Fernandez | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires