Newsletter

Réforme du concours de Sciences po Paris : "nous voulons sélectionner des individualités, plus que des copies"


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Sciences Po Paris
Sciences Po Paris
Sciences po Paris a voté, lundi 12 décembre 2011, une réforme de son dispositif de recrutement des étudiants en première année, qui s'appliquera en 2013.

Dans son processus de recrutement, l’IEP a tout d'abord décidé de donner plus de place à la sélection sur dossier. Pour être admissible, le dossier fait désormais jeu égal avec les épreuves écrites du concours, alors qu'il était un élément secondaire auparavant.

"Nous voulons recruter des individualités, pas seulement des copies, explique Hervé Crès, directeur des études. Nous continuons à miser sur les talents que révèlent les épreuves écrites, nous en réduisons simplement la portée."

Modification du calendrier du concours

L’oral d'admission est quant à lui généralisé à l'ensemble des candidats, et réunit désormais un entretien de motivation et un oral de langue étrangère.

Autre bouleversement : le calendrier du concours. Avec l'entrée de l'IEP - prévue en 2013 - dans le dispositif APB [Admission postbac], sa date a été avancée. Les épreuves se dérouleront avant le bac, en mars [pour les écrits] et non plus à la fin juin. L'emblêmatique épreuve d'ordre général est supprimée.

Suppression de la procédure d'entrée via la "mention Très bien"

Les mentions du bac étant annoncées en juillet, la procédure d'entrée via la mention Très bien disparait également. Elle est remplacée par une dispense d'épreuves écrites que pourra prononcer le jury, en fonction de la qualité du dossier du candidat.

"Nous espérons que cette procédure de dispense à partir du dossier permettra, comme la mention Très bien, de continuer à puiser dans un vivier de lycées très large, sur l’ensemble du territoire", indique Hervé Crès, qui évalue le nombre de candidats concernés à environ 1 sur 10 (dans le cas où le nombre de candidats serait équivalent aux années précédentes).

Cette sélection sur dossier ne risque-t-elle pas d'accroître un sentiment d'opacité, au pays des "concours républicains" ? Le responsable balaie la critique : "Il y a beaucoup de fantasmes. La correction des copies est soumise tout autant à des aléas. Nous sommes en outre extrêmement précis sur nos critères, assure Hervé Crès.

Une procédure qui n'a d'ailleurs, selon lui, rien d'exceptionnel. "Comment recrutent les proviseurs de classe prépa en France?", fait-il le parallèle.

Lire aussi sur le nouveau concours

- Sur letudiant.fr : Sciences po Paris : un nouveau concours d’entrée bac+0
- Le communiqué de l'IEP

- Sur le Figaro.fr : Sciences Po supprime l'épreuve de culture générale ("Sciences Po Paris continue à réformer ses examens d'entrée dans le sens d'une «discrimination positive» assumée par son très politique directeur")
- Sur Latribune.fr : : Sciences Po réforme à nouveau son concours d'entrée ("La nouvelle mouture ne va pas forcément moins privilégier les élèves issus de milieux favorisés")

Lire aussi sur Sciences po

Mediapart a sorti le jour de cette annonce une enquêté intitulée Les dirigeants de Sciences-Po touchent des superbonus .

- l'article du Figaro sur le sujet, où le directeur de la communication de l'IEP réagit : D'importants bonus pour les dirigeants de Sciences Po Paris
- Le billet de Pierre Dubois : Descoings entre Public et Privé

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros et la page Facebook d'Educpros .


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires