Réorientations en cours de licence : 72 dispositifs recensés


Publié le
Envoyer cet article à un ami

En déplacement à l’université de Metz le jeudi 3 mars, Valérie Pécresse a fait le point sur les dispositifs de réorientations dans le cadre du plan licence.
Selon le ministère, strong>72 universités sont engagées dans de tels dispositifs avec par exemple des parcours aménagés pour bifurquer d’une licence classique à une licence professionnelle, à Aix-Marseille 1 notamment, ou un dispositif pour les étudiants décrocheurs mis en partenariat entre l’Université de Versailles St Quentin et le CNAM.

La liste des 72 dispositifs  

L'université de Lorraine sur plusieurs fronts

A l’université de Lorraine, les mesures prises sont de plusieurs ordres : accueil d’étudiants issus d’autres formations, réorientation au sein d’une autre filière universitaire, BTS en 18 mois (dans 4 BTS de l’académie de Nancy-Metz) et enfin accompagnement des étudiants décrocheurs. Depuis la rentrée 2010-2011, ce dernier a bénéficié à plus de 500 étudiants particulièrement exposés au risque de décrochage dans six filières à fort effectif de 3 universités lorraines : "Psychologie" et "Droit" à l’Université Paul Verlaine-Metz ; "Sciences du Vivant" et "STAPS" à l’Université Henri Poincaré-Nancy 1 et enfin "Administration Economique et Sociale" et "Histoire" à l’Université Nancy 2. 

 Des réorientations de la licence vers le BTS 

Sur son blog, Pierre Dubois fait le point sur les réorientations de la licence vers le BTS, à l'occasion strong>des résultats de l'appel à projets pour rénover les STS (Sections de techniciens supérieurs). "Quelles expérimentations mises en oeuvre à la rentrée 2011 ? “La grande majorité des projets privilégient deux types d’actions : l’accompagnement personnalisé, notamment des bacheliers professionnels”… ; “l’accueil en réorientation d’étudiants de licences ou d’IUT à l’issue du premier semestre. Ces étudiants font l’objet d’un suivi particulier afin de leur permettre d’intégrer directement la 2ème année [je suppose : après l'obtention de la 1ère année !]. Des cours de rattrapage ou des stages sont parfois prévus durant les congés scolaires”. 35 des 62 projets portent effectivement sur les réorientations d’étudiants de licence N’oublions pas que la plupart des STS pourvoient dès le départ leur capacité d’accueil. Les STS qui ont placé la réorientation au coeur de leur projet ont-elles des difficultés de recrutement ?" strong>La suite sur Histoires d'universités.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires