Revue de presse : les déclarations de Laurent Wauquiez cet été

Sophie Blitman
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Visite au CROUS de Lille en plein mois d’août, interviews dans plusieurs quotidiens… Loin de disparaître de la scène politique, Laurent Wauquiez, le nouveau ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a profité de l’été pour préciser sa vision politique. Pas d’annonce, cependant, mais la mise en avant de certains sujets sur lesquels le ministre compte travailler à la rentrée.Petite revue de presse de rattrapage pour ceux qui ont moins suivi que d’habitude l’actualité.


Garantir le dixième mois de bourse


« L’objectif du dixième mois de bourse doit être tenu »
Libération, 5/08/2011

Le 5 août 2011, Laurent Wauquiez rassure, dans em>Libération, sur la promesse de passer de neuf à dix mois de bourse. Nuançant les propos de François Baroin selon lequel cette mesure était incompatible avec la rigueur budgétaire aujourd’hui nécessaire, « il est hors de question, affirme-t-il, de revenir sur cet objectif, qui est un engagement du Président ». Un engagement chiffré à 160 M€.

Les étudiants percevant pour l’instant une aide sur neuf mois et demi, le versement du demi-mois restant représente donc 80 M€ : « nous sommes prêts à l’assumer », répète Laurent Wauquiez, annonçant des mesures à la rentrée. L’attente de ce dernier demi-mois, critiqué par les associations étudiantes, est due au fait, explique le ministre, qu’il faut d’abord s’assurer que « les universités sont passées à dix mois » de cours.

Baisser le coût d'accès au logement

Autre dossier qui devrait être ouvert à la rentrée, toujours dans Libération : le logement étudiant. Pas d’annonce non plus sur ce sujet, mais l’exposé de la ligne directrice : « le but est d’augmenter le nombre de logements et d’en réduire les coûts d’accès. J’ai des idées. Je dois encore les affiner avant de faire des annonces », justifie Laurent Wauquiez.

Généraliser les stages en luttant contre les abus

Dans un entretien à em>La Croix le 9 août 2011, Laurent Wauquiez a détaillé sa position sur les stages. Tout en soulignant l’importance des stages pour mener les étudiants vers l’emploi, il dit « [souhaiter] que les contrôles exercés par l’inspection du travail se durcissent ».
Côté administratif, pour lutter contre la « vente » de conventions de stages par certains organismes de formation, le ministre affirme avoir « donné des instructions très strictes aux rectorats pour qu’ils les traquent et les mettent en demeure soit de se conformer à la loi, soit de fermer ». Le phénomène des inscriptions factices d’étudiants qui ne suivent pas les cours, mais veulent seulement obtenir une convention doit, lui, être étudié à la rentrée.
Enfin, désireux de généraliser les stages, Laurent Wauquiez incite les universités à « développer des partenariats avec des entreprises pour mettre à la disposition des étudiants des banques de stage ».


Favoriser les regroupements d’établissements

La publication du classement de Shanghai a été l’occasion pour le ministre de dresser un bilan positif de la mise en œuvre des réformes universitaires, à travers une interview dans em>Les Echos, le 15 août 2011.

« Tous les projets retenus dans le cadre du grand emprunt donnent une prime aux rapprochements »
Les Echos, 15/08/2011

Laurent Wauquiez note tout d’abord « des progrès sensibles pour la France », s’appuyant sur le fait que, de 6 établissements classés dans le top 200 en 2006, « nous sommes revenus à 8 cette année ». Et, selon lui, les rapprochements entre établissements devraient contribuer à améliorer la visibilité de la recherche française au niveau international.

Réaffirmant son soutien aux regroupements en cours, notamment à Bordeaux, il souligne que « tous les projets retenus dans le cadre du grand emprunt donnent une prime aux rapprochements » – ce qui avait d’ailleurs suscité l’incompréhension du PRES de Lyon non sélectionné dans la première vague des Idex. Pour autant, le ministre se défend de vouloir créer « des pôles élitistes pour quelques élèves sur un désert global ».
Le classement de Shanghai est d’autre part, l’occasion d’évoquer le projet de classement européen U-Multirank qui « permettra de pallier certaines limites du classement de Shanghai », selon Laurent Wauquiez qui dit vouloir en
« accélérer » la mise en œuvre.

Professionnaliser l'université

Au-delà des réformes, c’est un entretien un peu décalé de Laurent Wauquiez, plus personnel, qu’a proposé l’hebdomadaire La Vie , le 18 août 2011. Le jeune ministre revient sur son parcours et les motivations de son engagement en politique.

Interrogé sur la jeunesse actuelle et son manque d’optimisme, il pointe le problème de l’insertion professionnelle qu’il lie au « manque total d'interactions entre le monde professionnel et universitaire ». Ses solutions ? Le développement de l’alternance, la professionnalisation des études, à travers notamment les stages. Plus généralement, il faut, pour Laurent Wauquiez, « un changement radical dans la manière d'orienter les étudiants. Les rendre performants là où il y a du travail ».


Sophie Blitman | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires