Newsletter

Saison 2 des Idex : dernière ligne droite dans la course aux millions

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Montpellier, Pau et Rennes ont toutes trois déposé leur dossier de candidature Idex-Isite le 29 novembre 2016.
Montpellier, Pau et Rennes ont toutes trois déposé leur dossier de candidature Idex-Isite le 29 novembre 2016. // ©  U. Montpellier / U. Pau / U. Rennes 2
Les candidats présélectionnés dans le cadre de la deuxième vague d’appel à projets Idex-Isite avaient jusqu'au 29 novembre 2016 pour déposer leur dossier final. Neuf regroupements attendent désormais février 2017 pour savoir s'ils rejoindront la liste des lauréats du programme d'investissements d'avenir.

C'est la dernière ligne droite avant la labellisation Idex-Isite. Neuf regroupements ont rendu leur copie mardi 29 novembre 2016, et attendent désormais le retour du jury international, conduit par Jean-Marc Rapp, pour savoir s'ils décrocheront les dotations prévues dans le cadre du PIA (programme d'investissements d'avenir), saison 2, vague 2. Fin du suspens : février 2017.

Cinq présélectionnés en juin 2016

Parmi les candidatures déposées ce 29 novembre, cinq avaient été présélectionnées en juin 2016. C'est le cas de Lyon, qui concourt à l'Idex. Recalée en 2012 au premier Idex, puis consolée avec un financement de 27 millions d'euros sur trois ans, l'Université de Lyon-Saint-Étienne s'engage, non sans heurts, sur la voie d'une université unique à l'horizon 2020.

Les quatre autres regroupements (Pau, Rennes, Nantes et Cergy-Pontoise) espèrent quant à eux décrocher un Isite.

Quatre recalés de la vague 1

S'ajoutent à ces cinq candidats quatre regroupements présélectionnés lors de la vague 1 de la saison 2, qui n'avaient pas passé le cap de la sélection. C'est le cas de Clermont-Auvergne, de Paris-Est, mais également de Lille et de Montpellier.

En octobre dernier, le regroupement héraultais présentait son nouveau projet Isite, appelé Muse, dédié à la santé, l'agronomie et l'environnement. Une façon de se recentrer sur ses fondamentaux, après trois candidatures malheureuses à l'Idex depuis 2011.

Quant à Lille, après avoir elle aussi essuyé plusieurs revers dans la course au label, le regroupement nordiste a dévoilé son nouveau dossier Idex, le 28 novembre 2016. Sous le nom d'Université Lille-Nord-Europe, son projet se resserre autour de la santé, de l'environnement et du monde numérique, avec, en toile de fond, la fusion des trois universités lilloises prévue pour janvier 2018.

Si les résultats finaux sont attendus pour fin février 2017, les neuf regroupements ont jusqu'au 5 janvier 2017 pour transmettre à l'ANR (Agence nationale de la recherche) les engagements signés ainsi que leur projet amendé.


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires