Newsletter

Sciences po : Geneviève Fioraso va désigner un nouvel administrateur provisoire

Olivier Monod, Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Geneviève Fioraso, lors de la conférence de presse du 18 septembre 2012
Geneviève Fioraso, lors de la conférence de presse du 18 septembre 2012 // ©  Camille Stromboni

La réponse de Geneviève Fioraso n'a pas tardé. Une heure après la présentation du rapport de la Cour des comptes, la ministre de l'Enseignement supérieur annonce qu'elle va nommer "dans quelques jours" un nouvel administrateur provisoire.

"Il faut en tirer les conséquences. Les conditions ne sont pas réunies pour donner suite aux délibérations des deux conseils dirigeants de Sciences po et pour procéder à la nomination d'un directeur." Telle est la réaction de Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, après la présentation du rapport de la Cour des comptes sur Sciences po Paris, jeudi 22 novembre. L'institution de la rue Cambon fait état d'irrégularités et demande des poursuites. Des décisions qui  semblent mettre un terme aux ambitions d'Hervé Crès, pourtant choisi fin octobre par les instances dirigeantes.

Dans ce contexte, Geneviève Fioraso a demandé au recteur de Paris de nommer "dans quelques jours" un nouvel administrateur provisoire. Il sera chargé de "mettre en oeuvre les recommandations de la Cour des comptes pour mettre fin aux dysfonctionnements et améliorer la gouvernance" et de "préparer avec les conseils dirigeants les conditions de nomination du futur directeur, dans les meilleurs délais, au terme d'une procédure ouverte et transparente".

"Il ne s'agit pas d'une mise sous tutelle, a précisé la ministre en marge du salon de l'Education. Nous souhaitons que l'administrateur provisoire travaille avec les représentants du personnel et les présidents des conseils de Sciences po afin de faire émerger une nouvelle procédure de nomination d'un directeur." Elle a déploré au passage l'absence de parité lors de la dernière course à la direction de l'IEP.

Un administrateur provisoire extérieur

Geneviève Fioraso a brossé un portrait rapide du candidat idéal pour le poste d'administrateur provisoire. "Il faut une personne dont la compétence est reconnue par tous."  La piste d'une personne "extérieure à l'établissement" est privilégiée afin de "prendre du recul sur les évènements récents." 

La ministre a indiqué que la mission de l'administrateur provisoire serait courte, "quelques mois", à temps plein et que la personne en poste ne pourrait pas être candidate au poste de directeur de Sciences po, "afin de ramener un peu de sérénité".


Olivier Monod, Sylvie Lecherbonnier | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires