Newsletter

Sciences po : Habemus directorem... ou presque

Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans la course à la direction de Sciences po. Le conseil de direction de l'institut s'est prononcé pour Frédéric Mion. Le conseil d'administration, vendredi 1er mars, se tiendra sous la pression étudiante.

Le conseil de direction a choisi Frédéric Mion pour succéder à Richard Descoings à la tête de Sciences po, jeudi 28 février 2013. Le vote a été serré : 15 voix pour Frédéric Mion et 14 voix pour Jean-Michel Blanquer. Le conseil avait auditionné plus tôt dans l'après-midi les trois finalistes.

Frédéric Mion est actuellement le secrétaire général de Canal + et le candidat choisi "à l'unanimité" par le comité de recherche. Le conseil d'administration devrait donc entériner ce choix.

Le conseil de direction a décidé de voter jeudi soir à 19 voix pour, 9 contre et 1 abstention malgré l'AG réunie mercredi 27 février 2013 dans l'amphithéâtre Boutmy sous l'impulsion les étudiants, salariés et enseignants. Les quelques 400 personnes présentes à l'AG s'étaient prononcées pour un débat public entre les candidats et un report du vote jusqu'à la tenue de ce débat. Près d'une centaine d'étudiants ont ensuite occupé les lieux toute la nuit. Parmi leurs autres revendications : la démission de Jean-Claude Casanova, l'affirmation de la "légitimité supérieure" du conseil de direction sur le conseil d'administration et la publication des noms et des projets des 32 candidats.

Le mouvement, largement porté par les étudiants et l'UNEF, ne s'arrête pas là. Les locaux de l'IEP devraient être occupés à nouveau dans la nuit du jeudi au vendredi. Rendez-vous est également donné à 8h30 pour protester devant le conseil d'administration et "exiger qu'il ne se prononce pas". Une matinée agitée en perspective.


Olivier Monod | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires