Newsletter

Sciences po : sévère réquisitoire de la Cour des comptes contre la gestion Descoings

Sylvie Lecherbonnier
Publié le
Envoyer cet article à un ami

"La politique de développement de Sciences Po n'a pu être mise en œuvre qu'au prix d'une fuite en avant financière et d'une gestion peu scrupuleuse des deniers publics", assure la Cour des comptes dans le rapport consacré à l’IEP et révélé par Le Monde, lundi 8 octobre 2012. La Cour met sévèrement en cause les années Descoings et envisagerait selon le quotidien de « saisir la ministre de l’Enseignement supérieur dès cette semaine".

Lire les principales conclusions de la Cour des comptes sur lemonde.fr

De son côté, Sciences po s'est engagé à modérer les salaires de ses dirigeants, à davantage encadrer le prochain directeur mais réfute les critiques sur son statut et le coût des études.

Lire la réponse de Sciences po sur lemonde.fr


Lire aussi sur EducPros :


- Indiscret. Sciences po : de nouvelles tensions entre le ministère et la direction

- La défense de Sciences po devant la Cour des comptes

- Indiscret. Succession de Richard Descoings à Sciences po: la procédure au point mort

Geneviève Fioraso attend le rapport définitif

La réaction du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche n'a pas tardé après l'article du Monde sur le rapport de la Cour des comptes. Mais Geneviève Fioraso joue l'apaisement pour le moment. Elle rappelle qu'il s'agit d'un rapport provisoire et attend "les observations définitives pour porter une appréciation sur le fonctionnement de cet établissement dont la réputation représente un atout de premier plan pour l'enseignement supérieur français".

A ce moment-là, s'engagera "un dialogue approfondi avec les instances dirigeantes de Sciences po" pour définir "un retour à un fonctionnement pacifié, transparent et incontestable".


Sylvie Lecherbonnier | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires