SIGEM 2020 : un taux de remplissage de 97%, 8 écoles ne font pas le plein

Gheorghe Cerescu, Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
SIGEM 2020 : un taux de remplissage de 97%, 8 écoles ne font pas le plein
Seules huit écoles de commerce ne font pas le plein cette année à l'issue de la procédure du SIGEM; // ©  DEEPOL by plainpicture
Avec la crise sanitaire et le report des concours écrits aux grandes écoles de commerce post-prépa, le SIGEM (Système d’intégration aux grandes écoles de management) a rendu son verdict le 12 août dernier. Résultat ? Avec un taux de remplissage de 97%, le SIGEM reste une procédure efficace. 237 places n'ont pas trouvé preneurs et huit écoles n'ont pas rempli leurs rangs. Si cette année, le classement SIGEM n’existe pas, nous vous proposons une analyse.

"Avec un taux de remplissage de 97%, le SIGEM démontre cette année encore son efficacité malgré la crise sanitaire", selon Jean-Christophe Hauguel, son président. Et en effet, sur les 10.232 candidats, 8.106 ont exprimé un choix d’école. Parmi eux, 7.538 ont été affectés dans une des écoles choisies. "Cette année, 237 places n’ont pas été pourvues en écoles contre 451 l’an dernier", ajoute le président.

SIGEM 2020 : les écoles de commerce ont toujours la cote

Huit écoles ne remplissent pas

Cette année, huit écoles n’ont pas rempli leurs rangs contre dix en 2019. Si le nombre reste cohérent, on note quelques évolutions. Sept écoles ne remplissent pas comme l'an dernier dont l’ISC qui compte 41 places non pourvues ; South Champagne SB qui comptabilise 30 places vacantes ; l’ISG qui a 24 places vacantes ; le groupe ESC Clermont avec 30 places non pourvues ; Brest BS avec 18 places vacantes ou encore La Rochelle BS avec 22 places non pourvues.

L’Inseec de son côté ne fait pas le plein mais elle passe de 172 places vacantes l'an dernier à 9 cette année. Cette forte évolution est à corréler à la baisse considérable du nombre de places ouvertes en prépa : l’école est passée de 270 places ouvertes en 2019 à 140 en 2020.

La surprise provient cette année de Burgundy SB qui se retrouve avec 62 places non pourvues en 2020 alors que ses rangs étaient au complet en 2019.

Deux écoles tirent aussi leur épingle du jeu : l’ICN et l’EM Strasbourg qui font le plein cette année alors qu’elles avaient respectivement 48 et 24 places vacantes l’an passé.

SIGEM 2019 : inquiétudes sur la diversité de l'écosystème des business schools

Stratégie de la prudence

La crise sanitaire a par ailleurs eu un impact sur les stratégies des écoles et des candidats. "Plusieurs écoles ont joué la carte de la prudence avec des barres d’admission dans une logique d’admissibilité", estime ainsi Jean-Chistophe Hauguel.

En effet, les autres années, les candidats avaient environ le choix entre quatre écoles tandis que cette année le choix a dû se faire entre sept et huit écoles. "Les candidats ont eu plus de choix avec en moyenne 7,7 écoles. Mais ils ont formulé 5,25 vœux en moyenne, alors que l’an dernier ils avaient fait 3,6 vœux", ajoute le président.

Résultat ? Seuls 61% des candidats ont eu leur premier vœu d’affectation en 2020 alors qu’en 2019 ils étaient 86% à l’avoir obtenu. "Mais si on ajoute le 2e vœu, on arrive cette année à 87% et avec le 3e vœu on atteint 97%", nuance le président.

Rentrée 2020 : les écoles de commerce peaufinent leur stratégie de reprise de cours

Les tendances pour 2020

En raison de la crise du coronavirus la décision a été prise, par les écoles, de ne pas proposer de "matching" entre les écoles pour effectuer les traditionnels "duels" qui permettent de faire un classement. Cependant, à partir des données communiquées par le SIGEM, nous proposons un "classement" basé sur quatre critères objectifs du SIGEM qui n’est en rien comparable à celui des années précédentes.

Sans surprise, les neuf premières écoles restent les mêmes avec HEC en tête suivie d’ESSEC, ESCP BS, emlyon et l’Edhec. Si aucune comparaison n’est possible, on voit une certaine cohérence entre le classement établi par nos soins et le classement SIGEM de 2019.

Rang 2020 Écoles Note globale
1 HEC Paris 17,59
2 ESSEC Business School 15,16
3 ESCP Business School 14,51
4 emlyon Business school 14,44
5 EDHEC Business School 14,36
6 AUDENCIA Business School 13,63
7 GRENOBLE École de Management 12,91
8 SKEMA Business School 12,83
9 NEOMA Business School 12,51
10 KEDGE Business School 11,42
11 Toulouse BS 11,17
12 RENNES School of Business 10,96
13 EM Strasbourg Business School 10,7
14 Montpellier Business School 9,5
15 Institut Mines-Télécom Business School 7,77
16 ICN Business School 7,33
17 EM Normandie 7,05
18 BSB Burgundy School of Business 7
19 INSEEC School of Business and Economics 6,71
20 La Rochelle Business School 6,22
21 ISC Paris Grande école 4,66
22 ESC CLERMONT 4,16
23 SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL 3,23
24 Brest Business School 2,88
25 ISG International Business School 2,09

Méthodologie

Vous pouvez retrouver le tableau complet sur l'Etudiant.fr. Le critère attractivité est construit à partir du nombre de candidats au concours. Il permet de voir combien d’étudiants sont suffisamment attirés par une école pour passer le concours. Cette année, c’est Skema qui compte le plus de candidats en 2020 avec 7.853 candidats. Elle est suivie des quatre écoles d’Ecricome qui rassemblent 7.754 candidats.

Le critère de sélectivité est construit à partir du nombre d’affectés par rapport au rang du dernier affecté. Plus le rang du dernier affecté est grand, plus cela signifie que l’école a dû aller loin dans sa liste complémentaire pour remplir ses effectifs. Sans surprise, HEC n’ayant pas de liste complémentaire et son rang de dernier affecté étant de 400, elle est première. Mais, attention, Jean-Christophe Hauguel assure que cette année la situation est particulière : "Les écoles ont dû descendre beaucoup plus bas dans leur liste d’admissibles pour remplir leur rang, ce qui n’est pas le cas des autres années".

Le critère "d’admissibilité" est élaboré à partir du nombre de candidats classés (dont liste complémentaire) divisé par le nombre de candidats au concours. Il permet de voir combien de candidats peuvent être pris dans une école.

Enfin, le critère taux de remplissage détermine les écoles qui ont rempli et celles qui n’ont pas rempli cette année. L’ensemble des ces critères permet de déterminer une note globale.


Gheorghe Cerescu, Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires