Newsletter

Sogeti veut débaucher toute la promo de Polytech Grenoble


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Un exemple des plus poussés en termes de relations école-entreprise : le groupe Sogeti, membre de Cap gemini, promet de recruter, ni plus ni moins, l’ensemble de la promotion d’ingénieurs informatiques de Polytech Grenoble. Soit potentiellement 120 personnes. Le partenariat a été conclu le 6 septembre 2007, via la signature d’une convention (1) entre l’entreprise et l’école universitaire. L’accord comprend sept autres volets : « réservation de stages, organisation de conférences, de coaching-emploi et de rencontres avec nos équipes d’informaticiens, mise à disposition de nos experts techniques, mais aussi participation à des projets pédagogiques, à des études de cas, ainsi qu’aux instances administratives et pédagogiques de l’école », énumère avec gourmandise Philippe Rochet, directeur régional Rhône-Alpes de Sogeti.

La manœuvre, de par son ampleur, représente une première pour les deux parties. L’entreprise tiendra-t-elle parole, alors que l’absence de processus d’embauche présente le risque de recruter des « personnalités » qui auraient été écartées en entretien ? « Nous avons confiance en l’école, dont les filières collent à nos métiers. Dans un marché en tension, nous devrons en outre recruter 185 personnes en 2007 », argumente Philippe Rochet, selon lequel « les profils qui ne nous correspondent pas auront le temps de s’en rendre compte pendant les trois années de formation parrainées ». En cas de succès, l’initiative pourrait même « être étendue à l’ensemble du réseau Polytech ».

(1) Elle stipule qu’un contrat à durée indéterminée sera proposé à chaque non-redoublant de la promo 2007-2010 des filières « technologies de l’information pour la santé », « réseaux informatiques et communication multimédia », et « informatique industrielle et instrumentation ».


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires