Newsletter

SPÉCIAL Bordeaux - Patrice Bretout, directeur du CROUS de Bordeaux-Aquitaine : "Le CROUS n’est pas à côté, mais à l’intérieur de la vie universitaire !"

Propos recueillis par Virginie Bertereau
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Patrice Bretoux
Patrice Bretoux
Nouveau volet de notre série sur les acteurs de l’enseignement supérieur bordelais, en direct du Salon de l’Etudiant de Bordeaux (du 7 au 9 janvier 2011) : « trois questions à » Patrice Bretout, directeur du CROUS de Bordeaux-Aquitaine.

Selon vous, qu’est-ce qui caractérise la vie étudiante à Bordeaux ?

Le dynamisme en matière de logement et de restauration étudiants. En 2005, le conseil régional d’Aquitaine a lancé une étude sur le logement. Sa conclusion : il fallait construire 3.000 chambres ou appartements d’ici à 2010. Aujourd’hui, on en est à 3.200 logements sortis de terre. Le CROUS en gère 2.600. Tous répondent à des normes environnementales très élevées. Par exemple, la dernière résidence en cours de réalisation sur le campus est à basse consommation. Résultat : le coût pour les étudiants est moins élevé. Il faut compter de 300 à 350 € TCC pour un 18 m². Des efforts sont également déployés pour réhabiliter les cités universitaires des années 1960 : 1.500 chambres sont terminées, il en faut encore 3.000. Objectif : tout finir pour 2014. Au total, l’académie présente 10.500 logements étudiants.

Côté restauration, un restaurant universitaire neuf a été ouvert en 2009 à Bayonne, un autre le sera en septembre 2011 à Anglet. Nous allons également construire une cafétéria sur le campus des Chartrons, à Bordeaux, pour les écoles privées (EFAP, INSEEC, ISEG…) qui s’y trouvent. Enfin, en 2013, un nouveau restaurant universitaire de plus de 2.000 couverts verra le jour sur le site de Bordeaux 2 pour 13 millions d’euros.

Qu’est-ce qui caractérise votre CROUS par rapport aux autres ?

Le nombre et la qualité des partenariats dans la région. Le CROUS entretient des relations fortes avec la région Aquitaine, l’État, les villes (Anglet, Bayonne, Agen…), la communauté urbaine de Bordeaux, la communauté d’agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz, etc. Ainsi, l’Aquitaine a construit plus de 30 % du logement national neuf en 2008.

Par ailleurs, le CROUS organise de nombreuses activités culturelles. Par exemple, depuis trois ans, nous organisons le festival « Campulsations » avec les universités, les collectivités urbaines et les structures et associations culturelles. Nous sommes aussi à l’origine d’un tremplin musical, le concours « Musiques de RU ». Destiné à tous les étudiants, il a pris une dimension nationale. Nous offrons enfin la possibilité aux étudiants de bénéficier de trois soirées à tarif réduit à l’Opéra national de Bordeaux. Pour 12 € maximum, ils assistent au spectacle puis à un cocktail où ils rencontrent les artistes.

Quel est l’avenir des CROUS avec l’autonomie des universités ?

Radieux ! Sur son domaine de prédilection, la vie étudiante, le CROUS est associé à l’harmonisation des universités. Je suis moi-même membre du conseil d’administration du PRES. Le CROUS n’est donc pas à côté, mais à l’intérieur de la vie universitaire !

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros .

Le Salon en direct sur letudiant.fr

Découvrez aussi les témoignages d’étudiants sur leur filière, les interviews d’intervenants prises sur le vif à l’issue des conférences, le ressenti des parents, les bons plans (sorties, culture, sport…) en ville, etc. sur letudiant.fr dans le dossier : "En direct des salons : spécial Bordeaux ".


Propos recueillis par Virginie Bertereau | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
nouhad.

bonjour je prie et je demande de tout mon coeur d accepter d aider ma fille christelle excellente dans son universite au liban de pouvoir continuer ses etudes en france je ne savais pas comment obtenir une bourse j ai demander bcp mais ici dans notre pays tu ne sais jamais arriver j espere que vous me repondez et je vous supplie de me renseigner bien merci d avance (excuser moi de mes fautes)