Newsletter

Succession de Richard Descoings à Sciences po : Hervé Crès et Jean-Michel Blanquer seraient favoris


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Blanquer et Crès ??
Blanquer et Crès ??
Où en est la procédure de recrutement du successeur de Richard Descoings à la direction de Sciences po Paris ? Si le sujet est au cœur des conversations sur la place parisienne, de l'Institut à l'Elysée, le calendrier reste en suspens et le rôle du rapport de la Cour des comptes dans ce choix pose question.

La procédure de recrutement du successeur de Richard Descoings fait toujours grincer des dents , jusqu'aux portes des conseils de Sciences po et de la FNSP (Fondation nationale des sciences politiques), en charge de prendre la décision.

"Nous avons fortement l'impression que cette procédure vise simplement à avaliser le choix de deux hommes, Jean-Claude Casanova [président de la FNSP] et Michel Pébereau [président du conseil de direction]", estiment plusieurs membres des conseils de l'IEP. Un choix qui pencherait vers Hervé Crès, murmure-t-on.

La short-list de quatre noms [Gilles Andréani, Dominique Reynié, Jean-Michel Blanquer et Hervé Crès] définie par les deux comités d'instruction -celui du conseil d'administration de la FNSP et celui du conseil de direction qui les a reçus en audition - n'a elle pas bougé durant le mois d'août. Mais la compétition semble se concentrer pour le moment autour de deux candidats : Jean-Michel Blanquer , DGESCO (directeur général de l'enseignement scolaire), et Hervé Crès , directeur adjoint de l'IEP actuellement administrateur provisoire.

Le rapport de la Cour des comptes en toile de fond

Dernière pièce du puzzle : le rapport de la Cour des comptes sur la gestion de l'IEP entre 2005 et 2010. Pour l'instant à l'état de pré-rapport, son contenu fait l'objet de nombreuses rumeurs, sur sa plus ou moins grande sévérité.

Ce rapport a toute son importance : il pourrait avoir un impact sur la candidature d'Hervé Crès, qui fait partie de l'équipe sortante. Impact évidemment négatif selon ses détracteurs. Et si Jean-Claude Casanova affirmait en juillet que le rapport n'avait aucun effet direct sur le recrutement du futur directeur, le son de cloche n'est pas le même du côté de l'autorité de tutelle.

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche souhaite en effet très fortement que ce rapport soit bien pris en compte dans la procédure de recrutement du futur directeur de l'institut de la rue Saint-Guillaume.

Les volontés du gouvernement et de l'Elysée ont toute leur importance, la nomination relevant in fine d'un décret du président de la République (pour la nomination du directeur de l'IEP) et d'un arrêté du ministère de l'Enseignement supérieur (pour l'administrateur FNSP, qui sera la même personne).

Un calendrier incertain

Mais tous les membres des comités qui instruisent les candidatures, et devront proposer un (ou plusieurs) nom(s) aux conseils, n'ont pas accès à ce document. Le pré-rapport est en effet confidentiel pour l'instant, selon la procédure de la Cour.

"Il n'est pas possible de prendre une décision dans cette situation", estime l'un des membres des comités, qui pose la nécessité d'attendre le rapport, même si sa finalisation ne devrait pas intervenir avant début novembre, évalue-t-il.

Entre les mains de l'IEP (Jean-Claude Casanova, Michel Pébereau, Hervé Crès), la DGESIP (Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle) et le ministère de l'Enseignement supérieur, le document sera achevé une fois que l'IEP aura répondu à la Cour, conformément à la procédure contradictoire de la juridiction, et que les magistrats auront établi ensuite le relevé d'observation définitive. L'IEP a reçu le document provisoire mi-juillet, il répondra à la mi-septembre, et la suite de la procédure contradictoire devrait prendre plusieurs semaines.

Le calendrier annoncé par l'IEP initialement est lui plus serré : le directeur doit être nommé au plus tard en octobre . La prochaine réunion du comité du conseil de direction, le 4 septembre 2012 (1) pourrait être l'occasion de clarifier la suite de ce processus, même si aucun ordre du jour n'a encore été fixé.

(1) Cette réunion du comité du conseil de direction a finalement été reportée.
4 septembre 2012

La FNSP (Fondation nationale de sciences politiques)

- Les membres du conseil d'administration de la FNSP (pdf)

- Les membres du comité du conseil d'administration :
Jean-Claude Casanova
Alain Lancelot
Jean-Marc Sauvé
Hélène Gisserot
Louis Schweitzer
Jean-Pierre Jouyet
Olivier Duhamel
Henri De Castries

Le conseil de direction de Sciences po

- Les membres du conseil de direction de l'IEP (voir le dernier PV du conseil de direction [Pdf]) :
Hervé Fradet
François Heilbronn,
Christian Lequesne
Etienne Wasmer
Paul Bernardet
Constance Aimon
Arnaud Bontemps
Raphaël Ollivier Mrejen
Diane Karcher-Mourgues
Hadrien Retord
Bastien Irondelle
Philippe Petat
Jean-Paul Fitoussi
Pierre Meynard
Michel Pébereau
Jean-François Sirinelli
Laurent Germain
Emmanuel Goldstein
Maxime Saada
Robert Skippon
Anouck Manez
Simon Bacik
Ali Zerouati
Nadège Abomangoli
Jean-Claude Casanova
Axel Kahn
Jean-François Verdier

- Les membres du comité du conseil de direction :
Michel Pébereau
Marc Lazar
Arnaud Bontemps
Christian Lequesne
Jean-François Sirinelli

Voir les structures juridiques de l'IEP de Paris

Suivez toute l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le compte Twitter d'Educpros et la page Facebook d'Educpros .


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires