Newsletter

Succession Descoings à Sciences po : Hervé Crès élu par le conseil de la FNSP

Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Sciences po Paris - entrée- octobre 2012 - © Camille Stromboni
Sciences po Paris - entrée- octobre 2012 - © Camille Stromboni

Hervé Crès a été élu par le conseil d'administration de la FNSP (fondation nationale de science politique) lundi 29 octobre 2012, a révélé LExpress.fr.

Après un premier vote sur la question de reporter ou non cette élection (18 contre, 12 pour), les membres du conseil ont désigné Hervé Crès par 20 voix favorables, et 10 bulletins blancs ou nuls. Soit les deux tiers des suffrages exprimés, nécessaires à valider l'élection.

Quatre candidats avaient été retenus pour cette phase finale de sélection du successeur de Richard Descoings, menée par le duo Michel Pébereau - Jean-Claude Casanava : Hervé Crès, administrateur provisoire de l'IEP et directeur adjoint depuis 2008, Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire, Dominique Reynié, professeur à Sciences po, politologue, et Gilles Andréani, magistrat à la Cour des comptes.

Pas inquiétude pour Jean-Claude Casanova

Un vote qui intervient quelques jours après de nouvelles fuites sur le rapport de la Cour des comptes , qui se réserverait de "donner des suites juridictionnelles au vu des pièces en sa possession". Une formule d'usage, tout à fait classique dans un rapport de ce type, assure à EducPros le président de la FNSP, Jean-Claude Casanova.

Pas d'inquiétudes non plus quant à la validation à venir de l'Etat [un décret de l'Elysée], après les vives tensions avec Sciences po et l'insistance de la ministre de l'Enseignement supérieur à demander d'attendre le rapport de la Cour avant de faire son choix - demande non respectée par les dirigeants de l'institut. "Il n'y a aucune raison qu'il y ait un problème. Nous avons évidemment informé l'Etat en amont que nous allions proposer Hervé Crès. Nous n'aurions pas proposé un nom sans prévenir les pouvoirs publics", avance Jean-Claude Casanova.

Prochaines échéances : après le conseil de direction de l'IEP mardi 30 octobre 2012, qui semble se transformer en simple formalité, viendra le rapport de la Cour des comptes le 22 novembre, et enfin le dernier mot, qui revient à l'Etat.

Le ministère rappelle sa position

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a publié un communiqué lundi 29 octobre 2012 au soir. "Aucune décision relative à la désignation du nouveau directeur de l’IEP et du nouvel administrateur de la FNSP n’interviendra avant la publication du rapport définitif de la Cour des comptes", rappelle Geneviève Fioraso.

Lire le communiqué

Lire la biographie d'Hervé Crès 

Lire aussi :

- Succession Descoings : les chantiers du futur directeur de Sciences po (EducPros)


- Sciences Po : c'est Claude Guéant qui fixait l'aide de l'Etat (le Nouvel Observateur)

- Sciences Po: la Cour des comptes pourrait engager des poursuites contre les dirigeants (L'Express)

- Sciences Po: le choix de Crès validé par l'Elysée et Fioraso selon Casanova, la ministre dément (L'Express)


Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires