Newsletter

Suppressions de postes : forte mobilisation dans la rue et dans les établissements

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami

La manifestation contre les suppressions de postes a réuni enseignants, élèves et parents à l’appel d’une large intersyndicale du secondaire. Elle a rassemblé entre 20000 et 50000 personnes le 15 avril 2008 à Paris. Dans les établissements d'Ile-de-France, le ministère a relevé une moyenne de 19% de personnels en grève, de la maternelle au lycée.

Les syndicats - UNSA et FSU – sont sortis « déçus » de leur rencontre avec Xavier Darcos. Le ministre de l’éducation nationale continue à défendre les suppressions de postes annoncés pour la rentrée 2008 en minimisant les effets induits. « Sur les 8 500 postes d'enseignements qui seront supprimés à la rentrée prochaine, quelque 5 000 seront transformés en heures supplémentaires. Ce qui revient in fine à 3 500 suppressions de postes, un chiffre à mettre en relation avec les 145 000 élèves que nous avons perdus au cours des 3 dernières", argumente-t-il dans une interview parue le 15 avril 2008 dans Le Figaro.

Le ministre cherche des interlocuteurs auprès des enseignants et semble vouloir mettre les lycéens en retrait. Les audiences prévues avec leurs organisations ont disparu de l’agenda. Après les vacances scolaires, dix-huit organisations de l’éducation ont d’ores et déjà fixé deux nouvelles dates de mobilisation pour les 15 et 24 mai 2008.


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires