Teacheo : le soutien scolaire par vidéoconférences

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Les cours de soutien profitent eux aussi de l’effet grippe A. Un ancien élève de Polytechnique a ouvert, en 2007, un site de soutien scolaire par vidéoconférences, ­Teacheo .

Une webcaméra, un micro-casque et un compte ouvert sont les seuls outils nécessaires. Un tableau blanc interactif avec des outils de partage de fichiers, d'images ou de documents sert de lien entre prof et élèves qui voient leur image défiler à l'écran.

Les cours scientifiques, de langues ou d’histoire-géographie sont proposés à 400 élèves de collège et lycée et à quelques élèves de classes préparatoires.

Les élèves des grandes écoles fortement sollicités

Les parents ou l’élève choisissent directement le prof en ligne, sans abonnement préalable. Sur ses 300 « profs », 80 % sont des élèves d’écoles de commerce ou d’ingénieurs, le reste des enseignants de l’Éducation nationale. Les étudiants de fac sont encore peu sollicités.

La startup, récompensée par OSEO et développée dans l’incubateur de Télécom-ParisTech, compte disposer d’un millier de professeurs d’ici à la fin 2009. Elle a signé des partenariats avec l’ESCP-EAP, Télécom-ParisTech, l’EDHEC ou l’ENSMA pour accélérer ce recrutement. Grippe A oblige, Kemal el Moujahid, son fondateur, souhaite aussi attirer des enseignants donnant des rendez-vous à leurs élèves sur le site via des classes numériques.

Pour ce site communautaire, les parents versent leur écot à la minute avec un tarif compris entre 15 et 20 e l’heure. Du net pour les « profs » qui n’ont pas à reverser de commission au site, contrairement à d’autres entreprises de soutien scolaire. Le site compte en revanche vendre à terme des services payants aux uns et aux autres.


Fabienne Guimont | Publié le