Newsletter

"Tu fais quoi après le bac" : le test d'orientation conçu pour la génération Z

Morgane Taquet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Capture d'écran du site d'orientation "Tu fais quoi après le bac".
Capture d'écran du site d'orientation "Tu fais quoi après le bac". // ©  IUT Aix-Marseille
Lauréat du prix 2017 de la communication digitale, le site "Tu fais quoi après le bac" conçu par l'IUT d'Aix-Marseille propose un test ludique d'orientation.

"Tu fais quoi après le bac ?" C'est la question posée par le site web d'orientation éponyme, conçu par l'IUT d'Aix-Marseille et lauréat du prix de la communication digitale 2017 de l'Arces (Association des responsables communication de l'enseignement supérieur). Mis en ligne fin novembre 2016, le site a été développé au sein même de l'IUT, pour permettre aux étudiants de peaufiner leurs choix d'orientation professionnelle.

Une fois sur le site, l'étudiant doit sélectionner les secteurs qui l'intéressent (industrie, culture, droit, environnement, social, sports, etc.) puis répondre à toute une série de questions, qui vont permettre de tracer les contours de sa personnalité ("es-tu à l'aise à l'oral ?", "es-tu endurant à l'effort physique ?", "es-tu entreprenant ?", "arrives-tu à écouter les autres sans leur couper la parole ?", etc.). En découlent des propositions de métiers et les parcours d'études permettant d'y accéder.

Méconnaissance des métiers

L'initiative est partie d'un constat. "Même dans une filière sélective telle que l'IUT, nous sommes confrontés à des jeunes qui rencontrent des difficultés pour choisir leur orientation postbac, détaille Sabine Lepeytre, copilote du projet au service communication de l'institut avec Marylène Paul, du service insertion professionnelle. Nos étudiants ne connaissent pas les métiers. Ils choisissent l'IUT car c'est un parcours sécurisé, et que de nombreuses poursuites d'études sont possibles." 

Le test est donc utile tant aux nouveaux étudiants qu'aux jeunes déjà en études. Les résultats du test sont d'ailleurs utilisés en première année de DUT, dans le cadre du PPP (projet personnel et professionnel) : ce module d'accompagnement est dispensé dans les IUT et permet aux élèves d'apprendre à mieux se connaître.

Si certains métiers proposés par le site ne peuvent pas être préparés au sein de l'IUT, l'objectif est aussi d'irriguer Aix-Marseille université, "qui, elle, couvre la quasi-totalité des métiers", constate Sabine Lepeytre, qui souhaite que l'université se saisisse également de l'outil.

Inspiré d'un site d'emploi américain

Pour concevoir l'outil, les porteurs du projet se sont inspirés du modèle américain O*Net, site web dépendant du ministère de l'Emploi, qui accompagne les demandeurs d'emploi. Outre que les données utilisées pour déterminer les métiers et les descriptions émanent d'O*Net, "tu fais quoi après le bac" a puisé dans le test proposé outre-Atlantique pour élaborer son propre questionnaire.

"Nous l'avons épuré pour ne garder que les questions basiques, nous avons traduit les intitulés et avons adapté le tout à la France pour arriver à environ 450 métiers", explique Sabine Lepeytre. Le site américain en compte quant à lui 900. "Ce site, conçu par des professionnels de l'orientation, est un gage de sérieux. Et peu importe qu'il soit américain ou français, le lien entre un métier et la personnalité du jeune est le même."

Un test conçu pour la génération Z

Au-delà du contenu, le test proposé par l'IUT a également été travaillé dans sa forme, pour répondre aux exigences de la "génération Z, à savoir des jeunes connectés, qui restent en moyenne douze minutes sur une interface !", commente Sabine Lepeytre. Si le test prend plus de douze minutes, le ton a été travaillé et les questions ont été soumises à des lycéens. Pendant les dix-huit mois de conception de l'outil, l'IUT a par ailleurs fait appel à deux étudiants stagiaires inscrits en seconde année de DUT informatique. "Ce travail collaboratif nous a permis de rentrer de plein pied dans l'état d'esprit des jeunes !", se réjouit la porteuse du projet.

En mai 2017, 10.000 utilisateurs uniques avaient visité le site. "Un chiffre insuffisant au regard du nombre de dossiers de candidature reçus par notre IUT chaque année, qui est d'environ 20.000, en incluant les licences professionnelles", commente Sabine Lepeytre. Si cette dernière espère voir le nombre de visites augmenter, le projet fait d'ores et déjà des émules : l'IUT d'Aix-Marseille a été sollicité par l'Adiut (Association des directeurs d'IUT) pour ouvrir le test à tous les DUT existants, même ceux qui ne sont pas proposés à Aix-Marseille. Une satisfaction pour les porteuses du projet qui se fixent désormais de nouveaux objectifs : intégrer le test au sein du Mooc de l'IUT de Paris-Descartes "Entrer à l'IUT", et pourquoi pas répertorier l'ensemble des licences professionnelles portées par les IUT.


Morgane Taquet | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Caroline LE BOZEC.

Un grand bravo à l'IUT d'Aix-Marseille. Il est si compliqué pour un jeune de savoir que faire après le bac, trop souvent présenté comme une finalité, alors qu'il n'est qu'un commencement, celui d'une future vie professionnelle... Contente de voir que l'ADIUT souhaite le développer pour tous les DUT et les LP. Top pour les jeunes !

Olivier DARDAR..

Bravo à Aix. En voilà une bonne initiative. L'orientation si elle est mauvaise peut faire passer un jeune à côté de sa carrière. Bravo à vous et bon courage.