#EducationDay : Twitter veut faire gazouiller l'enseignement supérieur

Morgane Taquet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
#EducationDay
En 2015, 79% des étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur ont déjà utilisé au moins une fois le réseau dans le cadre de leurs études. // ©  Twitter
Twitter organise le 15 octobre 2015  la première journée #Educationday. Une manière de créer l'échange entre universités, écoles, étudiants et autres utilisateurs du réseau social.

Le 15 octobre rimera-t-il avec enseignement supérieur ? C'est en tout cas l'objectif du célèbre site de micro-blogging, Twitter, qui lance #Educationday. Une journée permettant aux professionnels de l'enseignement supérieur qui utiliseront ce hashtag de faire découvrir leurs établissements et leurs formations, et de répondre aux questions des étudiants.

Plus de 170 établissements, personnels ou étudiants de France, du Royaume-Uni, d'Irlande, d'Espagne, d'Italie et d'Allemagne ont déjà marqué leur volonté de suivre l'événement en s'inscrivant sur le formulaire prévu par Twitter.

Une quarantaine d'établissements français ont prévu d'y participer.
Parmi eux, une douzaine d'universités, une dizaine d'écoles de commerce, quelques écoles d'ingénieurs et écoles spécialisées et certains présidents d'université et directeurs d'écoles.

La journée se décomposera en trois temps : la matinée sera consacrée à la découverte des différents établissements, suivie de sessions de questions-réponses entre établissements et étudiants le midi, pour s'achever par une après-midi dédiée aux alumni, aux études à l'étranger et à la vulgarisation scientifique.

Une première sur Twitter

C'est la première fois que Twitter organise une journée sur ce thème. En février 2015, elle a lancé la journée #Votrejob : 70.000 tweets ont été échangés sur le réseau, dont 33.000 en France.

Selon un sondage réalisé par Twitter auprès de ses abonnés en France, en 2015, 79% des étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur ont déjà utilisé au moins une fois le réseau dans le cadre de leurs études. Parmi eux, 88% l'ont déjà utilisé pour être mis en relation avec d'autres personnes (étudiants, experts, associations, etc.) dans le cadre de leur cursus.


Morgane Taquet | Publié le