Newsletter

Le gel des droits d'inscription, mesure phare du plan national de vie étudiante ?

Delphine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Inscriptions à Lyon 2 - Université Lumière Lyon 2
Inscriptions à Lyon 2 - Université Lumière Lyon 2 // ©  Serge Tanet

Najat Vallaud-Belkacem a annoncé le gel du montant des droits d’inscription pour la rentrée 2015. Si les organisations étudiantes saluent la mesure, elles attendent maintenant la déclinaison concrète du plan national de vie étudiante.

184 euros en licence, 256 euros en master, 610 euros pour un diplôme d'ingénieur et 391 euros en doctorat. Les montants des droits d'inscription resteront inchangés à la prochaine rentrée universitaire. Une annonce faite le 6 juillet 2015, lors de la remise des conclusions de la concertation pour l'élaboration d'un plan national de vie étudiante. La ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a ainsi coupé court au débat sur l'augmentation des droits d'inscription, relancé quelques jours auapravant par un rapport des Inspections préconisant de les porter à 1.000 euros.

Les syndicats étudiants en attendent plus

Saluée par les syndicats, cette décision ne leur a pas fait oublier les lacunes du plan national de vie étudiante. Dématérialisation des démarches administratives, statut de responsable associatif étudiant, création d'une carte étudiante européenne, généralisation des guichets uniques d'accueil pour les étudiants étrangers, création d'une trentaine de centres de santé universitaires, développement d'une offre d'emplois étudiants sur les campus...  Si les conclusions de la concertation compilent une série de propositions concrètes, leur mise en œuvre n'est pas encore fixée.

"Nous sommes mitigés, car si nous sommes satisfaits de ces négociations, nous regrettons que le système de bourses n'ait pas été un sujet discuté. Ce rapport est remis avec en toile de fond Bercy, ce qui nous rappelle le cadre budgétaire contraint de ce plan", déplore William Martinet, président de l'Unef.

Du côté de la Fage, son président Alexandre Leroy est aussi intervenu pour souligner que les propositions annoncées ne suffisent pas. "Il reste beaucoup d'incertitudes, notamment sur le prix du ticket du restaurant universitaire, les critères des bourses, ou tout simplement savoir comment se déroulera leur rentrée", souligne-t-il.

Des démarches simplifiées pour les étudiants

"Ce rapport ne restera pas dans un tiroir", promet pourtant Najat Vallaud-Belkacem. Le portail unique de la vie étudiante ouvrira ainsi dès la rentrée 2015. Cet outil numérique de simplification des démarches administratives permettra aux étudiants de compiler toutes leurs demandes (logement, CMU...) dans un même espace.

Cette remise du rapport était également l'occasion pour Thierry Mandon, nouveau secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, de faire ses premières déclarations sur la vie étudiante : "Ces sujets de vie quotidienne ne sont pas secondaires, ils l'ont été pendant trop longtemps". Les syndicats attendent la rentrée avec impatience pour en savoir plus et, le cas échéant, demander des comptes.

Les écoles d'ingénieurs regrettent le gel des droits d'inscription
Cdefi - réaction au gel des droits d'inscription - Twitter - juillet 2015

Delphine Dauvergne | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires