Newsletter

Une nouvelle inspection générale sera créée à la rentrée

Amélie Petitdemange
Publié le - Mis à jour le
Envoyer cet article à un ami
Une nouvelle inspection générale sera créée à la rentrée
L'inspection générale unique devrait s'installer dans l'antenne du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche située rue Descartes à Paris. // ©  Camille Stromboni
Les inspections générales font peau neuve pour la rentrée. A compter d’octobre 2019, l’IGEN, l’IGAENR, l’IGB et l’IGJS fusionneront pour devenir l’Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR).

La nouvelle Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR) verra le jour dès octobre 2019. Cette entité résulte de la fusion des inspections générales de l’Education nationale (IGEN), de l'Administration de l'Education nationale et de la recherche (IGAENR), des Bibliothèques (IGB) et de la Jeunesse et des Sports (IGJS).

"Cette fusion permettra un regard plus cohérent sur l’évaluation du système éducatif. Il sera considéré dans sa totalité, de la maternelle au supérieur tout en prenant en compte le périéducatif, comme le sport et le secteur culturel et éducatif des bibliothèques", explique Caroline Pascal (photo ci-contre), qui devrait prendre la tête de l’IGÉSR. Cette dernière est actuellement doyenne de l'inspection générale de l'Education nationale.

Caroline Pascal, chef de service de l’Inspection générale // © Philippe DEVERNAY/MEN

Ce regroupement permettra à l’inspection de veiller à la fois sur les aspects pédagogique et administratif. Caroline Pascal prend l’exemple de la réforme du bac, qui modifie le contenu des enseignements et les emplois du temps mais aussi les moyens financiers. La nouvelle inspection évaluera la mise en œuvre dans son ensemble.

Deux champs d’action seront également renforcés par cette fusion. D’une part, l’audit et le contrôle du fonctionnement des établissements, du personnel et des politiques publiques. D’autre part, le conseil et l’accompagnement des ministres et des recteurs dans la mise en place des réformes.

280 inspecteurs généraux

Cette future inspection aura quatre prérogatives : appui, expertise, évaluation et contrôle. Ses prochaines missions seront le suivi des réformes (école de la confiance, nouveau bac, voie professionnelle…), le suivi de la loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (ORE), l’accompagnement technique à la transformation du système scolaire, et l’accompagnement à la mise en place du conseil de l’évaluation de l’école prévu pour le premier trimestre.

Pour mener à bien ces missions, 280 inspecteurs généraux constitueront la nouvelle Inspection générale, qui déménagera en 2020 sur le site Descartes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Le décret entérinant la fusion passera devant le Conseil d’Etat le 27 août et devrait être publié courant septembre. Un service commun composé des quatre inspections sera créé dès le 3 septembre afin de préparer les équipes à la fusion définitive prévue pour début octobre.

photo : Philippe Devernay/Men original


Amélie Petitdemange | Publié le - Mis à jour le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires