Newsletter

Utellme connecte de manière sécurisée les établissements à travers le monde

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Utellme, plate-forme en ligne d'apprentissage des langues.
Utellme, plate-forme en ligne d'apprentissage des langues. // ©  Utellme / capture d'écran
Imaginée par deux frères entrepreneurs, la plate-forme en ligne Utellme permet à des enseignants de connecter leurs classes à celles d'un autre établissement. Conçu pour les collèges, l'outil commence à intéresser l'enseignement supérieur. Nouvel épisode de notre série dédiée aux EdTech françaises.

Sur l'écran d'ordinateur, dans deux fenêtres distinctes, deux adolescents se lancent dans une bataille acharnée de Rubik's cube. L'un est en Martinique, l'autre à New York. Derrière eux, leurs camarades de classe et leurs enseignants jouent les supporters.

Tout sourire, Rodolphe et Guillian Hospice regardent cette vidéo à l'envi. Pour eux, elle illustre parfaitement les possibilités offertes par Utellme. Créée en 2016 par les deux frères, cette plate-forme en ligne d'échanges linguistiques et culturels permet à deux classes d'entrer en communication, via la vidéo mais aussi grâce à un outil de messagerie instantanée.

Une fois inscrit sur le site, l'enseignant peut créer une session pour sa classe et connecter tous ses élèves. Ces derniers peuvent alors échanger seul à seul ou en groupe avec des camarades d'une autre école.

Pour se démarquer des plates-formes de visioconférence déjà présentes sur le marché, les entrepreneurs ont misé sur la sécurisation des données : l'enseignant peut garder un œil sur tous les échanges entre les élèves grâce à des outils de monitoring. Mais il peut aussi utiliser la plate-forme pour assurer le suivi pédagogique de sa classe, stocker des cours et des modules vidéo ou encore créer des quiz.

États-Unis, Costa Rica et Colombie

"L'idée d'Utellme nous est venue à la suite d'une discussion avec notre père. Il a toujours souhaité améliorer son anglais mais, faute de moyens, il n'a pas pu voyager, raconte Rodolphe. Or, il n'y a pas de secret, pour apprendre les langues étrangères, rien ne vaut le contact régulier avec des natifs."

Une fois leurs études achevées – ESTP et EM Lyon pour Rodolphe, Ensiie et HEC pour Guillian –, et après bon nombre de voyages, les deux frères, installés en Martinique, décident donc de se lancer dans la création de leur start-up EdTech. Bénéficiant de l'accompagnement du Pepite Antilles-Guyane, ils développent eux-mêmes l'outil et mettent en ligne une version bêta et gratuite d'Utellme en septembre 2016.

Nous mettons notre réseau à disposition [des professeurs] et assurons la mise en contact entre enseignants.
(G. Hospice)

Depuis, des classes de collège de Martinique échangent régulièrement avec des classes d'établissements situés aux États-Unis, au Costa Rica, au Panama ou encore en Colombie. "Certains profs disposent déjà de contacts à l'étranger. Mais d'autres nous sollicitent pour trouver des partenaires", explique Guillian Hospice. Nous mettons donc notre réseau à disposition et assurons la mise en contact entre enseignants."

Du collège à la formation continue

Initialement conçue pour les classes de collège et de lycée, Utellme commence à intéresser le secteur de l'enseignement supérieur. L'EGC (école de commerce et de gestion) de Martinique a ainsi tissé un partenariat avec l'UDCA (université des sciences appliquées) de Bogota, en Colombie, pour assurer des cours, en espagnol et en français, dédiés aux pratiques commerciales.

"Nous avons également été approchés par des entreprises, pour réfléchir avec elles à des offres destinées à la formation continue", ajoute Rodolphe Hospice.

Une façon pour la jeune entreprise de faire évoluer son offre et de trouver un modèle économique pérenne, fondé – c'est une des pistes de réflexion – sur un système d'abonnement. Car, pour l'heure, le projet est financé sur fonds propres et grâce à une bourse French Tech de 30.000 €.

En attendant, les deux entrepreneurs multiplient les contacts. Utellme devrait ainsi accueillir dans les prochaines semaines des établissements installés au Japon, en Inde et en Afrique du Sud. De quoi élargir le champ des possibles en matière de compétition de Rubik's Cub...


Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires