Newsletter

Vincent Peillon lance sa campagne de recrutement des enseignants

Assia Hamdi
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Geneviève Fioraso et Vincent Peillon (au centre) - ©A.Hamdi
Geneviève Fioraso et Vincent Peillon (au centre) - ©A.Hamdi

Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon et la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, ont lancé une vaste campagne de recrutement de professeurs. Plus de 43.000 postes sont à pourvoir pour les rentrées 2013 et 2014.

Vincent Peillon et Geneviève Fioraso ont lancé, lundi 10 décembre 2012, une campagne de recrutement de professeurs. Intitulée "Ambition Enseigner", elle s’inscrit dans le cadre de l’engagement de François Hollande de créer 60.000 emplois dans l’Education nationale durant son quinquennat.

43.450 enseignants doivent ainsi être recrutés lors des deux prochaines sessions de concours. 22.100 postes seront ouverts au concours externe en 2013, 21.350 en 2014 (contre 16.000 en 2012). Des aménagements sont prévus pour la prochaine session, qui débute exceptionnellement de manière anticipée : les épreuves d’admissibilité ont lieu en juin 2013, et sont ouvertes aux étudiants de M1 et de M2.

Revaloriser le métier d’enseignant

Cette campagne intervient dans une période où l’Education nationale manque de professeurs. 706 postes sont restés vacants lors des concours du Capes externe 2012 (978 en 2011), ce qui représentait près de 15% des postes à pourvoir. Certaines matières sont particulièrement touchées : les mathématiques (652 admis pour 950 postes), les lettres classiques où moins d’un poste sur deux a été pourvu, ou encore l’anglais.

Autre question sensible : la revalorisation du métier d'enseignant. Vincent Peillon a affirmé être prêt à ouvrir, à partir de janvier 2013, "la grande négociation qu’il n’y a jamais eue (…) sur les contenus, les carrières, le temps de travail et la question d’une revalorisation".

D’après le Haut Conseil de l’Education, "sauf en fin de carrière, les salaires des professeurs sont sensiblement inférieurs en France à ceux des autres pays de l'OCDE" et "la possibilité d'une revalorisation des débuts de carrière devrait (...) être prise en compte".

Vincent Peillon (décembre 2012) - ©A.HamdiLa formation des professeurs comme fer de lance

Le ministre de l’Education nationale a également insisté sur la nécessité d’assurer une formation des enseignants de qualité. A partir de la rentrée 2013 seront créées les Espé (Ecoles supérieures du professorat de l’éducation), qui remplaceront les IUFM. Chaque école devra faire l’objet d’une accréditation conjointe du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur.

Lire notre dossier : Recrutement des enseignants : trois campagnes, trois budgets, trois styles (été 2011)

Lire aussi
Le billet du blogueur EducPros Claude Lelièvre (historien de l'éducation) : Un lancement de campagne de recrutement ambitieux
Sur lexpress.fr : Enseignants: Peillon veut ouvrir une "grande négociation" sur leur temps de travail

Assia Hamdi | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires