YouTube Edu : une nouvelle vitrine pour l'enseignement supérieur

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
YouTube Edu : une nouvelle vitrine pour l'enseignement supérieur
YouTube, le site gratuit de partage de vidéos, rachetée par le géant américain Google, a annoncé début octobre 2009 l’ouverture d’un "espace dédié aux chaînes de grandes universités" baptisé YouTube Edu . HEC, l'INSEAD, Sciences po ou encore l'ESCP Europe sont les premiers établissements d'enseignement supérieur en France à promouvoir leur image sur ce canal.

«YouTube Edu est une salle de classe internationale où chacun –qu’il cherche à s’informer sur les cours d’une université ou qu’il soit un diplômé cherchant à satisfaire sa curiosité intellectuelle – peut visualiser et interagir avec toute une gamme de vidéos d’enseignement mises en ligne par certaines des plus prestigieuses universités de la planète », décrit Anthony Zameckzowski, directeur des partenariats de YouTube.

Les grandes écoles de commerce d’abord

Cet espace rassemble les vidéos de toutes les grandes écoles et universités jusqu’alors dispersées sur le site. Les établissements sont classés en fonction de la langue de traduction sélectionnée, sept en tout : français, italien, hébreu, néerlandais, russe, espagnol et anglais. Pour les Frenchies, les grandes écoles comme HEC, Sciences po Paris, l’EM Lyon, l’ESCP Europe ou l’INSEAD sont les premières à s’afficher. Elles y trouvent une vitrine internationale présentant leur campus, leurs événements sportifs ou certains de leurs professeurs phares. Les universités françaises sont, pour l’instant, absentes contrairement à leurs homologues américaines qui dominent largement cet espace virtuel.

Dans le communiqué de presse, HEC argumente son choix de la plateforme de vidéos de Google : « Nous considérons que « l’avenir » de l’internet, c’est la vidéo, par conséquent, nous avons créé une chaîne HEC Paris sur YouTube , leader mondial, pour donner accès à tous et à tout moment aux conférences et événements organisés par notre école. Nous sommes honorés de figurer parmi les « premium partners » du projet en Europe ».  

Sciences po Paris vise quant à lui les internautes internationaux, potentiels recrues de l’institut de la rue Saint-Guillaume "au cœur de Saint Germain des Prés". Des interviews de Richard Descoings, de professeurs et d’étudiants étrangers disent tout le bien qu’ils pensent de leurs études dans l’établissement. Retour de fortune, les établissements doivent aussi compter avec les commentaires des internautes… et des vidéos associées, pas toujours flatteuses pour leur image de marque, mais beaucoup plus regardées. Inversement, les étudiants français pourront aussi aller, au moins virtuellement, sur certains campus outre-Atantique, européens ou israéliens.

Des cours en direct, en anglais

Du côté des cours filmés, les universités anglo-saxonnes et anglophones trustent le créneau. De "Finance : What Managers Need to Know" , un cours de Harvard, à "Introduction to Artificial Neural Networks" d’un professeur d’une université de technologie indienne, le choix donne le tournis. Yale se paie même le luxe d’avoir deux canaux, Yale Courses et Yale University . Vous pourrez aussi suivre les 1800 leçons du MIT , comme plus d’un million de visiteurs à travers le monde.

Pour se repérer sur YouTube Edu, les cours sont classés en douze catégories (Business, Education, Engineering, Fine Arts & Design, Health & Medicine, History, Humanities, Journalism & Media, Law, Literature, Mathematics, Science, Social Science). Attention : l’accès ne se fait que via le canal en anglais, of course. C’est une de moins que sur iTunes U qui a affiné le classement avec des sous-rubriques et une possibilité de podcaster les plus grands maîtres… Peut-être une des raisons qui ont conduit les universités Pierre-et-Marie-Curie, Paris Descartes et Nice Sophia-Antipolis à choisir, elles, iTunes U , le site d'un autre géant, Apple.


Fabienne Guimont | Publié le