Le top 10 des universités en alternance

Sandrine Chesnel
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris-Est Marne-la-Vallée, bâtiment Copernic. (D.R.)
Université Paris-Est Marne-la-Vallée, bâtiment Copernic. (D.R.)
Plus de 31.000 apprentis sont formés à l'université, principalement dans des universités franciliennes.

Paris-Est Marne-la-Vallée, Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Paris-Est Créteil Val-de-Marne. La banlieue se taille la part du lion dans le classement des dix universités qui comptent le plus d'apprentis en valeur absolue. L'université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEMLV) – 2.159 étudiants en contrat d'apprentissage - et celle de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (1.810) distancent les autres établissements. La suprématie des universités franciliennes se confirme ensuite de la 4e à la 7e place, avec les universités d'Évry-Val-d'Essonne, de Cergy-Pontoise, Paris-Sud et Paris 13.

La seule université provinciale du top 10 est l'université de Strasbourg, avec 778 étudiants en apprentissage au 31 décembre 2011. Faut-il soupçonner l'influence de l'Allemagne dans cette appétence pour les formations en alternance ? Peut-être, surtout si l'on ajoute que la « petite » université de Haute-Alsace (UHA) se classe à la 14e place, avec 660 étudiants en alternance.

Paris-Est Marne-la-Vallée toujours première en valeur relative

En valeur relative, l'UPEMLV garde sa première place avec 20,2 % de ses étudiants en apprentissage – quand la moyenne nationale est presque dix fois inférieure, à 2,2 %. Viennent ensuite les universités d'Évry-Val-d'Essonne (13,5 %), de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (11,7 %), de Cergy-Pontoise (8,7 %) puis l'UHA, où 8,5 % des étudiants sont en contrat d'apprentissage.

Dans ce top 10 des universités en valeur relative, les universités de région se font de jolies places : celle de Valenciennes et du Haut-Cambrésis (6e avec 7,5 % d'apprentis), l'université de Corse (8e avec 6,3 %) et celle du Havre (10e avec 5 %).

À noter : les dix premières universités de ce classement accueillent à elles seules plus d'un tiers de l'effectif total des apprentis-étudiants universitaires.

 

Les tops 10 croisés des universités qui comptent le plus d'apprentis
en valeur absolue et en valeur relative
Nom de l'établissement  Nombre d'apprentis % d'apprentis
UNIVERSITÉ PARIS-EST MARNE-LA-VALLÉE 2 159 20,2 %
UNIVERSITÉ ÉVRY-VAL-D'ESSONNE 1 312 13,5 %
UNIVERSITÉ VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES 1 810 11,7 %
UNIVERSITÉ CERGY-PONTOISE 1 204 8,7 %
UNIVERSITÉ DE HAUTE-ALSACE 660 8,5 %
UNIVERSITÉ DE VALENCIENNES
ET DU HAINAUT-CAMBRÉSIS
758 7,5 %
UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE 732 7,0 %
UNIVERSITÉ DE CORSE 236 6,3 %
UNIVERSITÉ PARIS-EST CRÉTEIL VAL-DE-MARNE 1 587 5,9 %
UNIVERSITÉ LE HAVRE 345 5,0 %
UNIVERSITÉ PARIS 13 1 030 4,7 %
UNIVERSITÉ PARIS-SUD 1 036 3,8 %
UNIVERSITÉ PARIS-DESCARTES 768 2,4 %
UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE 797 2,0 %
UNIVERSITÉ STRASBOURG 778 1,8 %

Source : SIFA, MEN DEPP / France métropolitaine + DOM au 31/12/2011.

 

Près d'un apprenti du supérieur sur 3 est inscrit à l'université

Sur l'année scolaire 2010/2011, parmi les 426.300 apprentis, 111.405 suivaient une formation de l'enseignement supérieur – 62.074 étaient inscrits dans un diplôme de niveau 3 (bac+2), 19.189 apprentis étaient inscrits dans un diplôme de niveau 2 (bac+3), et 30.142 apprentis dans un diplôme de niveau 1 (bac+4 et plus).

Les apprentis de l'université représentent donc à eux seuls 27,9 % des apprentis du supérieur, et 7,3 % des effectifs d'apprentis tous niveaux de diplômes confondus.

Notre méthodologie

Les tableaux et infographies de ce dossier ont été réalisés à partir des chiffres rendus publics en octobre 2012 par la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette enquête est focalisée sur l'apprentissage et exclut donc les contrats de professionnalisation. En effet, les statistiques liées à ce contrat, également présent dans les universités, ne sont pas accessibles.

Sandrine Chesnel | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Léa.

Le tout n'est pas de compter des étudiants en masse mais plutôt d'avoir des étudiants de qualité. En tout cas je suis ravie de voire que de plus en plus d'universités s'y mettent,à former des apprentis,car c'est vraiment une solution pour satisfaire à la fois les besoins des entreprises mais aussi les souhaits des étudiants ( qui veulent se former, idéalement sur le terrain) et qui, en plus,sont payés.