Aujourd’hui, l’UNJF va devenir un GIP (groupement d’intérêt public). Il n’y avait que cette structure disponible à sa création. Demain, nous pourrons peut-être nous tourner vers une fondation partenariale.


Publié le
Envoyer cet article à un ami
"Ce n’est pas un Eden, mais cela paraît un sort enviable par rapport à la bureaucratie oppressante de ce satané GIP. Tous les six ans nous sommes obligés de redéposer un nouveau dossier de création."

Yann Tanguy, directeur délégué de l’UNJF (université numérique juridique francophone), aux journées lyonnaises du e-learning les 25 et 26 juin 2009.


| Publié le