Newsletter

BNP Paribas peaufine sa stratégie auprès des Grandes Ecoles


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le groupe bancaire vient d’inaugurer coup sur coup fin 2007 deux chaires académiques : « Finance quantitative » à Centrale Paris et « Hedge Fund Centre » à HEC. Ce qui porte à cinq le nombre de chaires financées par BNP Paribas : s’ajoutent les chaires « Gestion actif passif » à l’EDHEC, « Immobilier » à l’ESSEC et « Contrôle interne » à l’ESCP-EAP. « Nous poursuivons un triple objectif : être leader en matière de recherche dans tous nos domaines d’activité (environ 300 métiers recensés au sein du groupe), capitaliser sur le savoir-faire de nos professionnels et promouvoir notre image et notre visibilité auprès des grandes écoles », rapporte Carole Leroy, responsable de la communication et des relations externes pour le recrutement de BNP Paribas. Les universités, c’est pour plus tard, quand les partenariats avec le privé y seront plus aisés. Ces chaires proposent à une quinzaine d’étudiants, en général au cours de leur dernière année d’études, de suivre un enseignement spécialisé dans un domaine d’activité particulièrement porteur. « Ce ne sont pas, à proprement parler, des réservoirs de recrutement, commente Carole Leroy. Mais il est clair que nous en profitons pour identifier les profils les plus motivés. » Une priorité dans un secteur qui rencontre d’ores et déjà des difficultés pour recruter certains profils, et notamment les pointures de la finance et du contrôle interne. Ce qui explique sans doute pourquoi BNP Paribas accepte d’investir lourdement dans ces chaires académiques : 1,5 million d’euros sur cinq ans pour la seule chaire de Centrale. Le prix de l’excellence...

Contact : Carole Leroy, carole.leroy@bnpparibas.com.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires