Newsletter

Ces prépas qui forment l'élite

Baptiste Legout, Philippe Mandry
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le lycée Sainte-Geneviève à Versailles
Le lycée Sainte-Geneviève à Versailles // ©  Lycée Sainte-Geneviève de Versailles

Année après année, un petit nombre de prépas (Henri-IV, Louis-le-Grand, Ginette...) truste plus de la moitié des places à HEC, Polytechnique ou l’ENS Ulm. Un cercle fermé entretenu par une attention particulière de ces lycées au recrutement des meilleurs bacheliers.


Baptiste Legout, Philippe Mandry | Publié le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Léopoldine.

La sélection se fait sur le niveau mais aussi sur la résistance nerveuse. A quand un dossier sur les effets secondaires de cette formation "survie" ? Pour quelques uns qui entrent dans les meilleures écoles, combien d'élèves qui abandonnent, dépriment, ou pire ? Même pour ceux qui "intègrent" ne s'en remettent pas toujours. les parents feraient bien de se poser la question avant de pousser leurs enfants dans ces filières.

Frida.

C'est un système assez con qui consiste à prouver qu'à 20 ans on a été capable de sauter 6 m à la perche. Ensuite on peut (en se débrouillant correctement) trouver une bonne sinécure dans une grosse boite plan-plan. Ceci dit depuis quelques années, le système de prépa intégrée s'est fortement développée dans les écoles d'ingénieurs post-bac de sorte que l'effort est répartie sur la durée et le choix d'une vocation est plus réel que subi (résultat d'un concours et importance relative de la cote des Ecoles). Mais c'est un fait les entreprises recherchent des candidats ayant une bonne résistance nerveuse et un capacité d'assimilation rapide, ce qui présente aussi des biais

Frida.

sans répondre à la définition d'un dossier, l'effet "noblesse d'Etat" est connu depuis Bourdieu avec quantité de salopards se reposant sur leurs lauriers et d'autres "victimes" baissant les yeux à chaque fois qu'on leur rappelle leur "échec" ou résultat mitigé aux concours. Une planche de salut : l'entreprenariat

Frida.

Bref une classe prépa c'est une gare de triage. Les "bons" vont dans les bonnes écoles, les "moins bons" vont dans les moins bonnes écoles. Pas étonnant que les GE soient le meilleur système au monde qui forme une élite modeste, compétente, faisant des choix pertinents (regroupement familial, euro, énergie éolienne etc)

Michel.

je crains que nombreux de nos hauts fonctionnaires soient issus de certaines de ses Ecoles formant nos elites quand ont voit le résultat ...... une France exsangue quelle remise en cause ?

François.

Non, la voie royale vers la haute fonction publique (Sciences-Po - ENA) ne passe pas par les prépas.

Frida.

C'est vrai ça ! Mais au fond, SciencesPo, n'Est-ce pas la prépa intégrée de l'ENA comme Ginette ou LLG est une prépa intégrée de l'X ?

toto.

La majorité des élèves de LLG et Ginette n'intègrent pas l'X même si la majorité des élèves de l'X viennent de LLG et Ginette. De même avec l'ENA et Pipo, en encore plus accentué.